Assurances

RMA met le cap sur les entreprises

Après avoir lancé son chantier ambitieux de transformation de l’entreprise, notamment par la révision des processus sous l’angle de la digitalisation, RMA veut capitaliser davantage sur le marché de l’assurance « Entreprises » à travers plusieurs produits innovants.


La Royale Marocaine d’Assurance (RMA) joue à fond la carte de l’innovation pour conforter son leadership sur le marché de l’assurance « Entreprises » au Maroc. « Nous nous positionnons désormais en pionnier de l’innovation dans le secteur de l’assurance et nous nous engageons ainsi à accompagner chaque jour nos clients entreprises en simplifiant leur quotidien », souligne Anisse Aboulhadi, directeur général adjoint des risques d’entreprises et développement commercial de RMA, lors d’une rencontre avec la presse le 14 novembre 2017.

Il faut dire qu’avec plus de 25.000 entreprises assurées, et un chiffre d’affaires de 2 milliards de DH en 2016, pour près de 800.000 prestations sinistres réglées, la filiale du groupe FinanceCom ne compte pas s’endormir sur ses lauriers récoltés sur cette branche et sur son activité d’une manière générale. En effet, la filiale du groupe FinanceCom sort d’un bel exercice 2016 avec un chiffre d’affaires de 5,8 milliards de DH, en hausse de 5,6%, et un résultat net qui a bondi de 31,5% en s’établissant à 752 millions de DH. Au total, l’assureur dispose de 5,66 milliards de DH de fonds propres en hausse de (+3,6%) comparés à un an auparavant, soit au final, une marge de solvabilité de 400% et un total bilan exceptionnel de 40 milliards de DH. Et dans ces performances financières, la digitalisation a beaucoup contribué à leur réalisation. « RMA a investi dans le digital pour plus de proximité autour de l’innovation en anticipant sur les besoins du marché. Nous avons été précurseurs dans plusieurs domaines, en créant une rupture avec l’existant : première application mobile (en 2014), -1er centre de conciliation (2007), 1ère solution de télématique embarquée pour les flottes entreprise (2013), 1ère appli web pour les intermédiaires (2007), 1ère solution de mhealth (2016)… Et nous entendons donc faire de la digitalisation un enjeu de différenciation concurrentielle », explique Hajar Allali, secrétaire général de RMA.

Prise en charge des accidents de travail

Aujourd’hui, après avoir entrepris ce chantier ambitieux de transformation de l’entreprise, notamment par la révision des processus sous l’angle de digitalisation, la filiale du groupe FinanceCom, veut s’impliquer davantage sur le métier de l’assurance « Entreprises ». Pour le management de RMA, cela passera nécessairement par une différenciation à travers l’innovation et la qualité de service. Aussi, des solutions globales sont proposées garantissant aux entreprises assurées une protection optimale des biens, des personnes, des responsabilités et des revenus. « Outre nos services classiques relatifs au métier de l’assurance Entreprises, nous avons su développer des services propres et inédits afin de garantir aux entreprises assurées et à leurs employés un accompagnement complet, allant de la prévention à l’assistance. Un parti pris qui conforte notre positionnement de leader dans le domaine de la prise en charge des accidents de travail (AT) », relève Hakim Najioullah, directeur exécutif Prestations de RMA, qui rappelle que la survenue d’un accident de travail met l’employeur dans une situation inconfortable et difficile à gérer. Pour cela, RMA entend se démarquer par son service d’assistance aux victimes des accidents du travail. « Ce service d’assistance fonctionne 24h/24 et 7j/7 permettant la prise en charge de la victime sur le lieu du travail jusqu’à son hospitalisation et sa guérison. La plateforme RMA AT permet une prise en charge rapide de la victime, son évacuation dans les meilleurs délais, son hospitalisation et son suivi médical dans les meilleures conditions », précise le directeur exécutif Prestations de RMA. A noter que c’est le médecin conseil de la Compagnie qui effectue le suivi de l’état de santé de la victime avec le médecin traitant. Cette approche a selon Hakim Najioullah, l’avantage de valider tout le processus, d’accélérer l’indemnisation de la victime en cas d’arrêt de travail et de fixer les taux d’incapacité. En effet, cette dernière démarche, en conformité avec la loi 18-12 relative à la réparation des accidents de travail, permet le renforcement du régime d’indemnisation des victimes, la fluidité d’administration et la rapidité de la procédure de réparation. La nouvelle loi a également introduit la conciliation comme voie de règlement amiable avant tout recours au tribunal. «Dans ce domaine, nous nous positionnons en tant que précurseur. En fait, notre compagnie a mis en place dès 2012 un centre de conciliation externe dans lequel le médecin conseil RMA reçoit les victimes pour examen, ensuite les gestionnaires de la Compagnie leur proposent immédiatement des montants d’indemnisation correspondant à leur dossier. Une innovation qui est aujourd’hui exigée par la loi », se réjouit le directeur exécutif Prestations de RMA. La compagnie enregistre en moyenne 75 accidents de travail par an.

Prévention des AT

Parallèlement à la prise en charge des AT, RMA a fait de la prévention des accidents de travail, son cheval de bataille. Pour le directeur exécutif technique de RMA, Abderrahim Janani, préserver et protéger les entreprises contre les risques incendie et les salariés contre les accidents de travail (AT) pouvant survenir dans le cadre de leurs activités, est l’une des priorités de RMA. « Nous proposons à nos clients un accompagnement technique personnalisé. Celui-ci se décline en une analyse de la sinistralité historique, et une évaluation des risques permettant de dégager les mesures de sécurité indispensables à leur prévention, l’élaboration d’une série de recommandations. Cet accompagnement se poursuit avec les experts RMA pour des suivis de réalisation et des plans d’action déployables à moindre coût pour l’entreprise », explique le directeur exécutif technique de la compagnie. RMA récolte par ailleurs, les fruits de cette politique de prévention pour le grand bonheur de sa clientèle. « Grâce à cette approche, nous avons noté une baisse de la fréquence des AT de 10 à 15%, la première année et de 20 à 30% entre la deuxième et troisième année », signale Abderrahim Janani.

Gestion de flotte automobile

Autre produit phare pour lequel, RMA cherche à renforcer sa position, est celui de la gestion de flotte automobile avec télématique embarquée. « Nous proposons à nos clients disposant de flottes de véhicules la souscription de contrats d’assurance couvrant l’ensemble de leur parc. Ils peuvent ainsi accéder à une offre complète comportant une panoplie de garanties à la carte au choix du client et avec plusieurs options et modes d’assurance proposés. À cela, s’ajoutent des prestations d’assistance comme par exemple l’indemnisation rapide pour les sinistres inférieurs à 20.000 DH ou encore la prise en charge directe en cas de sinistre à travers un réseau de plus de 100 garages conventionnés partout au Maroc », souligne Yassine Lahlou, directeur général adjoint des risques particuliers et professionnels et développement commercial réseau de RMA.

Concrètement, cette solution s’appuie sur un boîtier qui permet aux responsables de gestion des flottes d’agir en amont pour réduire la probabilité de sinistres, d’analyser les sources en cas d’accident et donc de réduire les primes d’assurance à terme. En effet, en cas d’accident, la reconstruction est possible grâce à des enregistrements. En plus du contrôle de la consommation du carburant et la protection contre les actes de vol, la solution permet aux entreprises de bénéficier d’un suivi à distance de leur flotte», de recevoir en temps réel l’évolution du kilométrage, du comportement du conducteur et l’état général du véhicule.


Article précédent

Casa Transport reçoit une subvention de 500.000 euros de l'AFD

Article suivant

L'AFD va porter ses prêts au Maroc à hauteur de 400 millions d'euros par an