Assurance ConstructionFlash-eco

Saham Assurance sensibilise les opérateurs

La filiale de Saham group se mobilise pour sensibiliser les professionnels du secteur de la construction aux nouvelles règles en matière d’assurance. En effet, les décrets d’application de la loi 59-13 relative au code des assurances instaurant l’obligation de souscrire une TRC (Tous risques chantiers) et une RCD (Responsabilité civile décennale) devraient voir le jour dans peu de temps.


Le secteur de la construction s’apprête à vivre un changement. En effet, les opérateurs devront désormais avoir recours aux compagnies d’assurance pour assurer leurs divers chantiers. Du pain béni pour les assureurs, qui attendent avec impatience les décrets d’application du ministère de l’Economie et des finances qui viendront définir le cadre légal de cette obligation à souscrire une assurance pour tout chantier. Pour rappel, deux lois ont été introduites par le législateur à savoir la loi 66-12 relative au contrôle et à la répression des fraudes en matière d’urbanisme et la loi 59-13 relative au code des assurances instaurant l’obligation de souscrire une TRC (Tous risques chantiers) et une RCD (Responsabilité civile décennale). L’objectif étant la sécurisation des chantiers, des personnes et des ouvrages. Ainsi, pour préparer le terrain et sensibiliser les opérateurs du secteur de la construction et du BTP à ces nouveaux changements, les compagnies d’assurance se mobilisent. C’est le cas de Saham Assurance qui a organisé le 29 novembre à Casablanca, en partenariat avec Welearn, première plateforme marocaine de formation en ligne dans le domaine du BTP, une table ronde placée sous le thème : « Quels Impacts des nouvelles réglementations sur le secteur BTP & Immobilier ».

Saham Assurance offre une panoplie de produits
Cette rencontre qui s’est tenue en marge du Salon BTP Expo a réuni un parterre de professionnels et de décideurs. « La finalité de cette table ronde thématique est d’échanger sur le cadre législatif qui s’impose aujourd’hui au secteur de la construction, afin d’en cerner les tenants et les aboutissants et en tirer les bonnes pratiques à adopter pour faire du BTP un secteur plus professionnel et plus sécuritaire, aussi bien pour les acteurs que pour les utilisateurs», ont souligné les organisateurs de l’événement. Pour Stéphane Blanche, directeur du Pôle « Marché des entreprises » chez Saham Assurance, cette rencontre a permis de faire le point sur la situation. « Dans très peu de temps, les décrets d’application du ministère de l’Economie et des finances vont sortir pour fixer le cadre légal. Notre objectif à travers cette table est de sensibiliser tous les acteurs de la profession aux contenus de cette obligation.», a-t-il souligné. « Les maîtres d’ouvrages, promoteurs, entreprises de construction, architectes et ingénieurs ne sont pas toujours bien informés et sensibilisés quant à l’utilité et l’importance des deux principales couvertures d’assurance », a-t-il ajouté. Il faut dire que dans le secteur, ces deux assurances n’étaient, jusque-là, souscrites que par quelques opérateurs, souvent étrangers. Dans les détails, ces deux types d’assurance concernent toutes les constructions à usage d’habitation collective, c’est-à-dire tous les immeubles de quatre étages… Il y a aussi tous les bâtiments à usage industriel, les établissements recevant du public (hôtels, bâtiments scolaires, lieux de culte, bâtiments à usage commercial, etc.) qui, dès lors qu’ils font plus de 800 mde superficie de totale couverte, devront disposer des assurances de ce type. Soulignons que Saham Assurance dispose d’une panoplie de produits qu’elle offre aux professionnels du secteur.

Pour rappel, l’assureur a réalisé un chiffre d’affaires de 4,39 milliards de DH en 2016.


Article précédent

Challenge #627

Article suivant

L’étau fiscal se resserre contre les détenteurs de patrimoine à l’étranger