IT

Startups marocaines : une semaine dans la Silicon Valley

C’est ce lundi qu’une dizaine de startups marocaines opérant dans le secteur des TIC ont atterri en Californie, aux États-Unis, pour un « business trip » du 13 au 17 novembre 2017.


Au programme, des rencontres professionnelles avec les éventuels partenaires américains mais aussi des visites d’entreprises high-tech pour observer la manière de travailler des américains et sentir l’esprit de la Silicon Valley. Selon Maroc Export, cette ultime mission B2B a pour objectif de permettre aux entreprises marocaines de « mieux comprendre les spécificités, les contraintes et les attentes de l’écosystème de la Silicon Valley ». L’immersion dans le royaume de l’innovation de cette poignée d’entrepreneurs leur permettra surtout de « prospecter et rencontrer les capital-risqueurs de Californie ainsi que de potentiels partenaires commerciaux ou technologiques ». Ils peuvent aussi viser plus haut en appréhendant le rêve américain du numérique. Et pour cause, basée dans la baie de San Francisco, la Silicon Valley, qui s’étend sur 40 km, est au centre mondial de l’innovation. Elle compte 200.000 sociétés avec plus d’un million de salariés. Elle est à l’origine des « success-stories » à l’image des fameux GAFA que sont Google, Apple, Facebook et Amazon ou autres géants de l’industrie technologique made in USA. Notamment que Maroc Export a également programmé, en amont du déplacement, un cycle de workshops dont les buts seront « l’assimilation des codes à même de convaincre les clients, les partenaires ou les investisseurs. Ainsi que l’apprentissage du pitch à l’américaine pour préparer un argumentaire pour les acheteurs potentiels ». Pour cette première journée, les startups ont pu réaliser des rencontres inspirantes, telle Jumpshot, une plateforme d’intelligence marketing et d’analyse. Les startupeurs ont ainsi pu échanger avec Ivo Dujmovic, vice-président de l’ingénierie de Jumpshot, entrepreneur connecté et en marche. Il leur a raconté le succès de sa boîte qui cartonne en mettant l’accent sur l’analyse de Big Data. « Chaque jour, les consommateurs visitent des dizaines de millions de sites Web. La plupart des spécialistes du marketing ont seulement un aperçu de l’un de ces sites : le leur. Pour vraiment comprendre la vie en ligne de leurs clients, les marketeurs ont besoin de connaissances approfondies non seulement sur leur propre trafic, mais aussi sur le reste du Web ». Jumpshot suit plus de 160 milliards de clics mensuels, aidant les spécialistes du marketing à savoir ce que leurs clients font n’importe où, chaque fois qu’ils sont en ligne. Le but étant, confirme Ivo Dujmovic, que les entreprises puissent prendre la bonne décision au bon moment.

DNES à la Silicon Valley : Badya Khalid


Article précédent

Banco pour la RAM

Article suivant

Il fait l’actu : El Mahdi Arrifi, nouveau DG de l'Agence pour le Développement Agricole