AgroalimentaireFlash-eco

Suez s’offre le marché de Lesieur

Suez poursuit sa progression dans le secteur du « Food & Beverage » en remportant un nouveau contrat de 2 millions de DH annuel pour la gestion globale des déchets de 3 sites de Lesieur Cristal, filiale du groupe Avril, dont l’usine de production de Aïn Harrouda.


Ce succès commercial renforce le partenariat international entre Suez et le Groupe Avril, groupe agro-industriel français qui dispose de 84 sites industriels à travers le monde spécialisés dans les filières végétales et animales. En effet, en marge de la COP22 tenue à Marrakech en novembre 2016, un accord cadre a été signé entre Lesieur Cristal et Suez portant sur l’optimisation de la performance économique et environnementale des sites de production de Lesieur Cristal au Maroc.

Dans le cadre de cet accord, Suez s’est engagé à développer des solutions sur mesure visant à recycler les déchets et préserver la ressource en eau, notamment par son traitement et son recyclage sur les sites de production de Lesieur Cristal au Maroc. Ce contrat s’inscrit en ligne avec la politique de développement durable de Lesieur Cristal, leader agro-industriel marocain, pour qui « produire plus propre, consommer moins d’énergie et minimiser l’impact sur l’environnement est une priorité à tous les niveaux de responsabilité de l’entreprise ». Suez accompagne donc aujourd’hui Lesieur Cristal en s’appuyant sur les capacités d’expertise de sa filiale au Maroc pour le traitement et le recyclage des déchets.

À noter que depuis quelques années, Suez a investi le secteur de l’agroalimentaire au Maroc avec des références comme Coca-Cola (Atlas Bottling Company), Nestlé, Mondelez (Bimo), Pepsi (Varun Beverages Morocco), Danone ou tout récemment le contrat signé avec Nespresso dans la cadre d’un partenariat inédit d’économie circulaire pour le recyclage des capsules de cafés sur la plateforme de Suez située à Bouskoura.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Les banques offshores se frottent les mains

Article suivant

Marhaba : 961.000 MRE ont regagné le Maroc