IT

Tanger aura enfin son Technopark

Voilà qui devrait faire plaisir aux jeunes entrepreneurs de Tanger. La ville aura son Technopark dès le moins de septembre 2015.  Le troisième incubateur de start-up au Maroc, avec celui de Casablanca et de Rabat, s’étalera sur une superficie de 5000 m2. Plus de détails avec son directeur Marouane Chelli. 


Marouane Chelli, Directeur Général de Technopark Tanger

Quel est l’enjeu de l’ouverture d’un Technopark dans la région du Nord ?

La mise en place d’un Technopark à Tanger s’inscrit dans la stratégie de duplication régionale via laquelle Moroccan Information Technopark Company (MITC) aspire à avoir un Technopark dans chaque grande ville du Maroc. Une stratégie élaborée en 2008 par le directeur général du Technopark de Casablanca, Omar Balafrej. Concrètement, le choix de Tanger est motivé par deux facteurs. Le premier étant le potentiel de développement de la ville et de la région nord (Projet Métropole Tanger, projets industriels tels Renault et ses sous-traitants, Tanger Med,etc.). Le deuxième est la volonté et l’implication qu’ont affiché les autorités locales dans la mise en place de notre projet notamment la Wilaya de Tanger et les Domaines de l’Etat via la mise à disposition du bâtiment en plein centre-ville (Place des Nations-Unies sur le Boulevard Mohammed V).

 Quelle sera la taille des locaux ?

La taille des locaux est très variée et dépend des besoins des entreprises et de leur maturité. Pour les start-up, la superficie va de 14m² à 30m². Nous disposons également de locaux dont la superficie dépasse les 500m².

Quel sera le coût du loyer et pendant combien de temps, le local pourra-il être exploité ?

 Les prix seront les mêmes que ceux pratiqués à Casablanca et Rabat. Soit 50 Dh /m² pour les start-up, 100 Dh/m² pour les PME et 130 Dh/m² pour les grandes entreprises. Les contrats sont à durée ferme de 22 mois à l’exception des start-up dont la durée est de 18 mois. Il faut savoir également que les locaux mis à disposition sont prêts à l’exclusion de l’équipement intérieur de ces derniers (Mobilier, matériel informatique,….)


Article précédent

Investissements: Le Maroc attire les opérateurs belges

Article suivant

Bourse de Casablanca: La morosité perdure

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *