Transport

Tramway de Casablanca : les prix vont augmenter en janvier

À partir du 1er janvier 2017, le prix des tickets papiers du tramway de Casablanca va augmenter tandis que celui des cartes prépayées va demeurer le même. Ces dernières sont durables et valables 5 ans, contrairement aux tickets qui sont jetables et utilisables que quelques fois. Ce changement aura une incidence sur le prix puisque le ticket jetable passera de 1 à 2 DH. Le coût du voyage, subventionné par la ville de Casablanca à hauteur de 40%, va demeurer à 6 DH. Il coûtera donc 8 DH aux usagers au lieu de 7 DH actuellement. Ce changement a été initié lors de la campagne qui a eu lieu lors COP22 en novembre dernier.

Casa Transport SA et Casa Tram (société d’exploitation de la première ligne de tramway) expliquent cette augmentation par le souci d’accompagner le développement durable et solidaire de la première métropole marocaine que Casablanca a entrepris, dès l’établissement de son Plan de Déplacement Urbain, la mise en œuvre d’un système de Transport en Commun en Site Propre (TCSP).


Le tramway casablancais a fêté le 12 décembre 2016 ses 4 années de service de sa première ligne. Depuis sa mise en service, le tramway a parcouru le long de son corridor plus de 10.702.373 km et a transporté plus de 130 millions de voyageurs. Le bilan d’exploitation 2016 affiche des performances très satisfaisantes confirmant année après année le succès du tramway auprès de la population casablancaise. En effet, le taux de fréquentation connaît une augmentation de +5% par rapport à l’année 2015. Comme chaque année depuis 2012, les mois de mars et de décembre connaissent des fréquentations record. La journée du mercredi 7 décembre a enregistré un pic de fréquentation jamais atteint avec 141 393 voyageurs. La semaine du 5 au 11 décembre 2016  a d’ailleurs été la meilleure semaine depuis le début de l’exploitation avec 801 517 validations. Le mois de mars 2016 a connu quant à lui le record mensuel de fréquentation en comptabilisant 3 413 407 voyages. Avec une fréquentation habituellement très massive durant la fin d’année, le mois de décembre 2016 détrônera probablement le mois de mars. En ce qui concerne les  résultats commerciaux et malgré la hausse de trafic, l’exploitation du tramway continue d’enregistrer un déficit de près de 80 millions de DH par an.

Par ailleurs, les voyageurs du tramway sont et restent des usagers intensifs et réguliers. Même si la majorité utilise encore des tickets unitaires jetables, la part des abonnées augmente et atteint 40% du trafic au mois de novembre 2016. Si le taux de fraude reste plus ou moins identique aux années précédentes (2,05 %, en dessous des moyennes mondiales), le taux d’accident lui augmente légèrement. On dénombre 97 accidents dont 56% ayant lieu dans des carrefours. Les zones les plus impactées sont les croisements Ligue Arabe, Route d’El Jadida, Tariq Ibn Zaid et Grande Ceinture. Les accidents ont lieu principalement en heures de pointe et sont généralement engendrés par des automobilistes ne respectant le code de la route et du tramway. En 2013, le tramway rouge a enregistré 201 accidents, 122 en 2014. Le ratio d’accidentologie était de 0,36 accident/10.000 km en 2015, contre 0,80 accident /10.000 km en 2014. Soit une diminution de près de 14%.

Article précédent

L’INPT en opération de séduction

Article suivant

Marrakech-Safi : 2013 projets approuvés en six mois