TransportFlash-eco

Trois cadres d’Autoroutes du Maroc deviennent « ninjas »

Trois des cadres de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) viennent de recevoir un diplôme d’expertise qui sanctionne leur formation réussie à la méthode « Ninja Tech » relative aux techniques d’accès et d’inspection des ouvrages d’art.


Développée par les deux sociétés nipponnes TKG et Hanshin Expressway Company Limited qui jouit d’une expérience de plus d’un demi-siècle et est considérée comme un modèle en la matière, la méthode « Ninja Tech » a été enseignée aux cadres d’ADM à l’issue d’une formation qualifiante de haut niveau qui a duré plusieurs mois au Japon. Ces trois ninjas marocains sont les premiers non-japonais diplômés dans le monde.

ADM explique que le choix du Japon pour pérenniser les ouvrages d’art au Maroc s’explique par la pertinence du modèle nippon. Ce dernier fait en effet référence dans le monde puisqu’il rend obligatoire l’inspection des ouvrages d’art au minimum une fois tous les cinq ans. Dispensée par des experts de Hanshin Expressway sur des cas concrets d’ouvrages d’art japonais et marocains, cette formation s’inscrit dans le cadre d’une convention de transfert de technologie signée en juillet 2015 entre ADM, Hanshin Expressway Company Limited et l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

Désormais et grâce à ce diplôme, les cadres d’ADM sont désormais en mesure de réaliser seuls l’inspection des ouvrages d’art sur les autoroutes marocaines et, à moyen terme, d’offrir ce service aux autres gestionnaires d’infrastructures au Maroc et en Afrique.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

SM le roi lance des projets dédiés aux femmes et aux jeunes à Kénitra

Article suivant

Élections de la CGEM : le gotha des affaires au RDV