Portrait

Un ambassadeur de l’huile marocaine aux USA

Né à Marrakech, Nizar Azarkane a très tôt quitté le Maroc à l’âge de 17 ans pour aller poursuivre ses études aux États-Unis. Après une riche carrière professionnelle au sein des plus grands groupes américains, il est aujourd’hui à la tête de Lesieur Cristal USA, la filiale américaine du groupe marocain Lesieur Cristal.


Ce Maroco-Américain a fait toute sa carrière dans les plus grandes entreprises des États-Unis, avant de prendre, récemment, les commandes de la filiale que le groupe agroalimentaire marocain Lesieur Cristal vient de créer à New York. Nizar Azarkane connait très bien le marché américain, et ce nouveau défi, celui de faire de Lesieur Cristal USA une référence sur ce marché, est bien à la hauteur de sa longue expérience dans le pays de l’Oncle Sam. Grand de taille, on pourrait facilement le prendre pour un joueur de basketball dans la rue. Né à Marrakech, le 24 juin 1981, Nizar Azarkane a quitté le Maroc très tôt. Juste après avoir décroché son Bac au Lycée Dar Essalam de Rabat, son père décide de l’envoyer aux États-Unis pour entamer ses études supérieures, alors que lui avait tout un autre plan pour sa vie. En effet, il faisait déjà le programme d’aller poursuivre des études de médecine ou de pharmacie en Europe, notamment en France ou en Espagne. « À cette époque, aller aux États-Unis ne figurait pas du tout dans mon plan. Et voilà que 6 mois avant le Bac, mon père vient me voir et me dit qu’on va changer de cap et m’annonce que je vais continuer mes études aux Etats-Unis. Je ne connaissais personne là-bas, je ne parlais pas anglais non plus. Avec mes amis, nous avions déjà fait des plans sur la France ou l’Espagne pour la suite. Donc vous imaginez un peu ma réaction à cet instant là », raconte-t-il. C’est ainsi qu’il débarque en 1999 dans la ville de Rolla située dans l’Etat du Missouri à 17 ans.

Une nouvelle vie
L’éducation que j’ai reçue de mes parents m’a permis de m’adapter rapidement dans ce milieu. C’était pour moi une nouvelle vie qui commençait. Un vrai challenge. J’étais très jeune et je ne connaissais personne. J’ai vécu toute ma vie avec ma famille à Rabat, et là je me retrouve tout seul à des milliers de kilomètres », souligne le natif de Marrakech. « J’ai été accueilli par des gens super sympathiques. Ils ont été très hospitaliers et m’ont aidé à m’intégrer rapidement », poursuit-il. Là, il devait tout reprendre, c’est-à-dire, faire une année de langue anglaise et ensuite refaire le Bac aux États-Unis. « J’ai débarqué dans une ville où les gens avaient rarement côtoyé des Musulmans. Ils avaient l’habitude des étrangers, notamment les Espagnols, les Français et autres. Mais là, c’était un Marocain et musulman qui parlait arabe. Donc je représentais pour eux quelqu’un de très exotique », se souvient Nizar Azarkane. Placé dans une famille d’accueil, il a reçu toute l’aide nécessaire et a commencé, petit à petit à apprécier les États-Unis. Il se voit désormais comme un ambassadeur du Maroc dans cette communauté qui ne connaissait rien au royaume. « Ils n’avaient jamais vu d’arabes et ne connaissaient même pas où se trouvait le Maroc sur le globe terrestre. C’est là où par amour et par fierté pour mon pays, je me suis dit qu’il fallait leur faire découvrir le Maroc », explique Nizar Azarkane. Il décroche son Bac américain en 1999 et décide de rester aux Etats-Unis où il débute ses études universitaires en 2000 dans la Northwest Missouri State University (NWMSU). Après 5 ans d’études, il obtient son diplôme en 2005 en International Business and Economics expertise (Commerce international et expertise en économie). Le rêve de faire carrière dans le domaine de la santé est donc définitivement abandonné. « Pendant mes années à l’université, j’ai créé un bon nombre d’associations comme l’association des étudiants originaires de l’Orient. Après le 11 septembre 2001, il y avait une très mauvaise image et une très mauvaise réputation du monde arabe et des Musulmans aux États-Unis. Je me suis donc dit qu’il y avait lieu de faire quelque chose pour changer la situation avec mes amis. Il fallait vraiment faire quelque chose pour éduquer les gens, parce que dans le fond, les Américains ne sont pas mauvais. Le but de cette association était d’éduquer et d’amener les gens à changer cette vision qu’ils avaient du monde arabe et musulman. Et nous avons réussi ce challenge au sein de l’université », détaille-t-il.

Un parcours professionnel enrichissant
Il entame ainsi sa carrière professionnelle au sein de Berkshire Hathaway, l’une des filiales du groupe fondé par le milliardaire américain Warren Buffet. « J’ai eu l’opportunité de le rencontrer en personne à cette époque là», se souvient-il. Il est resté au sein de cette compagnie jusqu’en 2010, année durant laquelle il a rejoint une autre entreprise spécialisée dans les équipements médicaux, équipement de sport et nutrition, dénommée PerformX Inc, en tant qu’associé. « J’ai tellement donné le meilleur de moi-même que quand j’ai décidé de quitter Berkshire Hathaway, ils n’ont pas voulu me laisser partir. Mon travail et mes performances au sein de cette compagnie ont été bien appréciés », concède Nizar Azarkane. Très rapidement, il fait ses preuves, à nouveau, et réussit à booster la croissance de cette entreprise en développant son expansion à travers plusieurs Etats du pays et même au-delà, notamment le Canada et le Mexique, Europe, Moyen-Orient. C’est lui qui a justement pris en main le développement des activités de PerformX Inc. Ce développement rapide a permis à l’entreprise d’être reconnue comme l’une des meilleures boîtes ayant le plus progressé dans son secteur d’activité à la fin de l’année 2010. « J’avais mis en place toute une structure pour gérer le développement des activités à l’international et aussi sur le marché national. J’ai aussi réussi à diversifier nos produits en un temps court. C’était une très bonne expérience que j’ai beaucoup appréciée », concède-t-il. En 2014, il change carrément de secteur et rejoint CenturyLink, le deuxième plus grand opérateur télécom et IT des Etats-Unis. Cette nouvelle expérience est également concluante. Nizar Azarkane réussit les missions qui lui ont été assignées au sein du groupe et apporte sa pierre à l’édifice dans un marché américain sur lequel la concurrence est très féroce. Il reste au sein de ce groupe jusqu’en février 2017, date à laquelle il démissionne pour se lancer dans une nouvelle aventure, celle de faire de Lesieur Cristal USA une référence sur le marché américain. « Prendre la direction de Lesieur Cristal aux États-Unis représente beaucoup pour moi. Le fait qu’un groupe comme Lesieur Cristal ait décidé d’ouvrir une filiale aux Etats-Unis et de pénétrer le marché américain, sachant qu’il est tellement difficile, m’a donné de la fierté. Il est évident pour moi que je voulais faire partie de cette aventure, qui constitue un vrai défi. Cette opportunité me permet notamment d’apporter ma contribution au développement de mon pays », conclut Nizar Azarkane.

Bio Express
1981 : Naissance à Marrakech
2000 : débute ses études supérieures à la Northwest Missouri State University
2005 : Obtient son diplôme en Commerce international et en Économie
2017 : Nomination en tant que directeur général de Lesieur Cristal USA


Article précédent

IR : la télé-déclaration des particuliers est désormais obligatoire

Article suivant

Globex FedEx ou TNT Express : qui des deux passera à la trappe ?