Transport

Week-end noir pour le tramway de Casablanca

Deux déraillements et un mort. C’est le bilan des trois accidents survenus les 18 et 19 novembre 2017 entre le tramway de Casablanca et les usagers de la route.


Le premier incident a eu lieu samedi 18 novembre 2017 à 8h30 au niveau du carrefour Zénith. Une automobiliste avait grillé le feu rouge et a percuté la rame qui était en mouvement, ce qui a provoqué son déraillement. RATP Dev Casablanca précise que la collision n’a fait aucun blessé. Par contre, les dégâts matériels sont importants.

La nuit du même jour, à 23h, un homme à bord d’une moto a percuté une rame, alors que celle-ci venait de quitter la station « Cité de l’Air ». L’incident est survenu sur la plateforme strictement réservée au passage des tramways et qui ne doit être franchie par aucun autre usager de la route, piétons compris. Le motocycliste a été immédiatement transporté à l’hôpital. Il y est décédé des suites de ses blessures.

Le lendeman, dimanche 19 novembre 2017 à 23h15 alors que la rame arrivait à la station « Bachkou », un automobiliste à très vive allure est venu la percuter au niveau de la cabine du conducteur du tramway. Le choc a été d’une violence telle qu’il a provoqué le déraillement de la rame et a bloqué le conducteur dans la cabine de conduite. Les équipes d’intervention de de l’exploitant des lignes du tramway de la capitale économique, ainsi que la police et la protection civile ont rapidement été dépêchées sur les lieux. Aucun blessé n’est heureusement à signaler : le conducteur du tramway, très choqué, a été transporté à l’hôpital par mesure de prévention. L’automobiliste a pour sa part pris la fuite. Les dégâts matériels ont été extrêmement importants. Les équipes de maintenance RATP Dev Casablanca ont été à pieds d’œuvre pour procéder au réenraillement de la rame. La remise sur voie s’est terminée à 4h15, soit 5 heures après l’accident. Cela a provoqué une interruption de service, indépendante de la volonté de RATP Dev Casablanca, sur la branche « Facultés » de la ligne.

Visiblement dépitée, la filiale de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) déplore une fois de plus que cette perturbation du fonctionnement du tramway de Casablanca soit à nouveau provoquée par l’irresponsabilité d’un automobiliste non respectueux du code de la route.


Article précédent

Le guide d’achat d’un SUV

Article suivant

Packtory ajoute Safilait à son portefeuille