Non classé

Ciniques privées: 10 conseils pour ne pas se faire arnaquer

Le citoyen doit aussi jouer un rôle majeur pour que le secteur soit assaini. Voici quelques conseils pour éviter les pièges du système de santé privé.


1-Demandez un devis au préalable ou du moins prenez la peine de vérifier que les prix sont en adéquation avec le Tarif National de Référence en le demandant à votre organisme d’assurance (CNOPS ou CNSS). Les tarifs sont négociables.

2– Exigez une facture détaillant le montant de l’acte, le contenu du forfait et le niveau de prise en charge.

3– Vérifiez soigneusement le contenu de la facture. Faites attention, le tarif national d’un acte médical est un forfait qui comprend l’acte en soi,  et plusieurs compléments dont par exemple le séjour (lit dans une chambre à deux lits, incluant le chauffage, l’éclairage, le blanchissage du linge et la nourriture), les honoraires des médecins et la surveillance post- opératoire;  les soins infirmiers; la pharmacie …

4– En cas de refus de prise en charge par un producteur de soins, demandez que ce refus vous soit notifié par écrit. C’est un motif recevable pour déconventionner le producteur de soins
 
5– N’hésitez pas à consulter votre compte en ligne sur les sites de la CNSS et CNOPS pour vérifier vos dossiers de prise en charge. Notifiez à votre organisme gestionnaire toute anomalie.

6– Evitez autant que possible de donner des chèques de garantie. Sachez que la clinique qui le demande est en infraction par rapport à la loi.
 
7-Ne libellez jamais vos chèques «au porteur». Demandez à mettre le nom de la clinique ou du médecin gérant.
 
8-N’hésitez pas à déclarer aux instances de l’ANAM ou à l’Ordre des médecins tout médecin qui tente de vous convaincre de le suivre dans une clinique privée alors que vous aviez opté pour l’hôpital public pour recevoir vos soins.

9 -Posez autant de questions possibles sur les médicaments et les tests qu’on vous prescrit, pour éviter qu’on ne vous gonfle la facture par des prescriptions inutiles dans votre cas.

10– Portez plainte. N’ayez pas peur de mettre les médecins frauduleux face à leurs agissements. Chantage, erreur médicale due à une négligence, arnaque,… tout dépassement signalé fera réfléchir le médecin deux fois avant de récidiver.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Cliniques privées : Inspection, «Attrape-moi si tu peux» !

Article suivant

Sorcellerie: Quand le mystique s’invite au bureau