Environnement

2015, l’année la plus chaude jamais enregistrée

La température moyenne à l’échelle mondiale sur les surfaces terrestres et océaniques en 2015 fût la plus élevée depuis le début des mesures en 1880. La température moyenne (terrestre et océanique) au seul mois de décembre était la plus élevée jamais enregistrée en 136 ans. C’est ce que révèle l’agence américaine chargée de l’observation de l’atmosphère et des océans aux États-Unis (NOAA), citée par Sciences et avenir.


En comparaison aux températures moyennes enregistrées durant le XXème siècle, la température moyenne planétaire en 2015 a été plus élevée de 0,9 degré Celsius. Sur les surfaces terrestres, l’écart a atteint 1,33 degré Celsius. Et sur les surfaces océaniques, l’écart a été supérieur de 0,74 degré Celsius par rapport à la moyenne du siècle passé, selon la NOAA.

Au Maroc, l’année 2015 a été particulièrement chaude dès le mois de mai avec une succession de vagues de chaleur durant l’été. D’après Maroc Météo, comparativement à la température moyenne enregistrée ces trente dernières années (1986-2015), il apparaît que des écarts entre 1.4 à 2 degré Celsius ont été notifiés en mai, juillet et décembre 2015. Les mois d’avril, juin et août, ont été légèrement chaud avec des écarts entre 0.3 et 0.8 degré Celsius. Il est à noter que la vague de chaleur enregistrée entre le 10 et le 15 mai 2015, a été très intense. Le thermomètre avait enregistré des températures record, on cite par exemple 46 degré Celsius à Laâyoune le 13 mai, 46.1 à Agadir le 12 Mai et 45.8 à Sidi-Slimane le 13 mai.

Ces hausses de température résulteraient de l’épisode El Nino et du réchauffement climatique dû à l’activité humaine, d’après l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

 
Article précédent

Chantage contre le Maroc : la Cour d'Appel de Paris valide les enregistrements

Article suivant

Côte d'Ivoire : Maroc Telecom verse 50 milliards de Fcfa pour renouveler la licence 4G