Actualités

30 entreprises sélectionnées pour un mentoring intensif


La StarUp Cup vient de sélectionner 30 entreprises sur les 165 qui ont soumissionné. Elles bénéficieront d’un programme de metoring et de coaching pour les dix meilleures d’entre elles. Au bout de la compétition, un premier prix de 100 000 DH et une participation à une compétition internationale, dans le cadre de la Global entepreneurship week organisée par le département d’Etat américain “Global entepreneurship program”. 

La deuxième édition de SartUp Cup en est à sa deuxième phase. Pour cette édition, pas moins de 165 entreprises ont soumissionné au concours d’accès. Elle est initiée par le réseau mondial StartUp Cup, présent dans soixante pays, en partenariat avec le Département d’Etat américain “Global entrepreneurship program”. Déjà, pour cette seconde étape , 30 entreprises ont été retenues pour une première phase de préparation de leur candidature officielle. Les start-up bénéficieront de mentors, qui les accompagneront dans le développement opérationnel de leur concept d’entreprise. A la clef, un premier prix discerné financera l’ entreprise retenue, à hauteur de 100 000 DH. Une durée de quatre mois de mentoring et de six mois de coaching aideront les entreprises à rendre leur projet viable. On insistera sur la création de valeur, l’originalité des modes de financement et le recrutement des clients. 

Il faut dire que StartUp Cup est une initiative mondiale. Le projet se positionne comme leader dans le développement d’écosystème entrepreneuriaux -et privilégie l’établissement de réseaux collaboratifs et où on échange les informations et on profite des retours d’expériences des autres entreprises dans le même créneau ou simplement dans le même pays. Valeurs, bien éloignées du complexe de “maalem” dans lequel le secret de fabrication de tel ou tel produit relève d’un secret de famille jalousement gardé. L’objectif du tout? Se préparer à la “Global entrepreneurship week”, organisée par le département d’Etat américain d’entrepreneuriat global. 

Une première étape pour une compétition mondiale

Mais si la StatUp Cup est un évènement en soi, il existe un prolongement de cette initiative: la World Championship For Créative Entrepreneurs (la Coupe du Monde des entrepreneurs créatifs). Cette compétition met en concurrence les gagnants de 50 pays pour une compétition à l’échelle mondiale. Au moment où les technologies de l’information et de l’innovation s’internationalisent, c’est une plateforme qui permet aux concepts de sortir du carcan national, pour toucher du doigt un destin international. 

Déjà, dans le panel des entreprises présentes, on se rend compte que l’heure est aux réseaux sociaux professionnels. Un exemple s’il en faut: moncallcentre.ma, qui propose un réseau social dans lequel les échanges d’informations professionnels sortent du cadre du simple “job-board” classique dans lequel on affiche les offres d’emploi, on opte pour les relations directes entre professionnels. Le projet devrait s’appliquer à différents métiers, même s’il se concentre dans un premier temps, à la relation clients. Mais ce n’est pas l’unique tendance de l’opération. Déjà, pendant la séance networking, on remarque les “missi dominici” d’Adil Douiri, venu prospecter la prochaine entreprise qui pourrait mériter un financement, voire plus, si affinités il y a. Reste que si la compétition a achevé le recrutement pour cette année, elle pourrait se reproduire l’année prochaine pour sa troisième édition. A coup sûr, de nouveaux entrepreneurs auront développé leurs propres concepts. A vos marques ! 

 
Article précédent

Stratégie africaine: les recommandations de l’IMRI

Article suivant

La CGI mise gros sur Casa Green Town