Economie

3ème Forum d’Affaires Maroc-Guinée : vers la concrétisation de partenariats

Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, a conduit la délégation marocaine au 3ème Forum d’Affaires Maroc-Guinée. La cérémonie d’ouverture a été présidée ce lundi 18 janvier par Mamadi Youla, premier ministre guinéen.


Mamadi Youla a mis en avant le potentiel de la Guinée, à savoir : 6,5 millions d’hectares de terres propices à la culture de céréales, de fruits, de légumes mais dont à peine le quart, est mis en valeur. Il a aussi avancé l’argument concernant le potentiel de production d’énergies hydroélectriques, qui est de 100 fois supérieure aux capacités de production actuelles.

« La rencontre de Conakry contribue à renforcer les liens économiques entre les deux Etats », a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, en marge de ce Forum d’affaires. Il a ajouté : « Le forum atteste du sérieux et de la détermination des opérateurs des deux pays à hisser les relations économiques bilatérales à la hauteur de la vision commune des deux Chefs d’Etat, le Roi Mohammed VI et le Président Alpha Condé ».

Miriem Bensalah-Chaqroun, Présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a déclaré : « la visite historique du Roi Mohammed VI à Conakry, a permis aux communautés d’affaires des deux pays d’initier un important rapprochement. Elle a relevé aussi le fait que le Maroc compte une expérience réussie dans des secteurs aussi divers que l’agriculture, l’agro-industrie, le BTP, les télécoms, le textile, le tourisme et les mines, est à même d’être le partenaire de ce décollage économique auquel aspire tant le peuple Guinéen ». Elle a par ailleurs mis l’accent sur la nécessité de remonter l’information, en cas d’obstacles ou de problèmes dans la concrétisation des projets, et ce ; pour rendre plus efficace ce partenariat.

Pour rappel, depuis la visite royale de 2014 en Guinée, une vingtaine de conventions de coopération ont été signées entre les secteurs privés et publics marocains et guinéens. Objectif : transformer les bonnes intentions en projets concrets.

 
Article précédent

Le Maroc, pays producteur d’armes ?

Article suivant

Emballage: Europac s'installe à Tanger