Financement

Les 4 gestionnaires du fonds souverain marocain dédié à l’innovation sont…

Après un processus qui a duré près de six mois, la Caisse Centrale Garantie (CCG) vient de faire tomber le rideau sur le processus de sélection des sociétés de gestion auxquelles sera dévolue la gestion du fonds Innov Invest, premier véhicule d’investissement marocain de taille significative entièrement dédié au segment du capital-création (avec l’Etat pour unique souscripteur pour l’instant) et dont le capital s’élève à 500 millions de dirhams. En effet, selon une source proche du dossier, parmi la douzaine de soumissionnaires qui ont répondu à l’appel d’offres lancé en fin 2016, la CCG en a finalement retenu quatre candidats.


Le premier n’est autre que MITC Capital (filiale à 100% de MITC, la société gestionnaire des  technoparks de Casablanca, Rabat et Tanger) qui gère depuis 2010 le fonds Maroc Numeric Fund (fonds public privé lancé dans le cadre de la stratégie nationale Maroc Numeric 2009-2013). Le second heureux élu est Burj Private Equity, un nouvel acteur dans le domaine du capital investissement né d’un partenariat entre Burj Finances (une boutique de conseil financier créée par une ex-dirigeante de CFG Bank) et la holding d’investissement PGS Invest (qui compte des actifs dans l’agroalimentaire, l’efficacité énergétique et la distribution). Le troisième acteur retenu est une émanation de Medtech Holding (leader national des NTOC au Maroc contrôlé par Said Rkaibi). Enfin, le dernier adjudicataire est Azur Partners dont le nom est associé au seul fonds qu’il gère à savoir Nebetou, une structure d’investissement spécialisée dans les secteurs agricole et agroalimentaire et dont les principaux actionnaires sont Crédit Agricole du Maroc, MAMDA/MCMA et RMA Watanya.

Rappelons que le fonds Innov Invest est entièrement financé par la Banque Mondiale à travers un prêt de 50 millions de dollars apporté au royaume du Maroc et qui vise à combler le vide actuel en matière de financement de start-ups alors que le pays est engagé dans une politique de montée en gamme de son économie et de ré-industrialisation ambitieuse.

 
Article précédent

Najwa El Iraki va piloter l’antenne locale du groupe Opportunity Network

Article suivant

Argus Maroc : le 5ème Club lancé le 14 juin 2017