Protection sociale

43% des entreprises ne disposent pas de manuels « santé au travail »

La CMIM a dévoilé, à l’occasion de la 6ème journée de la santé au travail (organisée le 20 décembre à Casablanca) les conclusions d’une enquête qu’elle a réalisée sur les sociétés adhérentes. L’objectif de cette enquête est de dresser un état des lieux en politique, structure, moyens et actions en santé au travail de ces entreprises. Il s’agissait aussi de cerner les attentes et souhaits de développement et de consolidation de la santé au travail. Cette étude a été réalisée du 15 octobre au 14 novembre 2016. 70 entreprises sur 189 ont été sollicitées, soit 37% des entreprises adhérentes représentant 77% (30609) des assurés de la CMIM. On note 40 entreprises participantes, soit 57% des entreprises interrogées, ce qui représente 51% (23521) de l’effectif global assuré (45789). Dans les détails, cette enquête révèle que 76% des sociétés disposent d’un service santé, contre 24% qui n’en disposent pas. A la question, «Quel est l’effectif affecté au service santé ?», on note que 19% des participants ont affecté plus de cinq collaborateurs, 40% y ont affecté moins de cinq collaborateurs et 41% ne disposent pas d’effectifs. 69% ont identifié les risques liés à la santé dans leur entreprise contre 31%.
De même, 60% des entreprises interrogées disposent d’une politique santé au travail, contre 40%. Quand on va plus loin, on remarque que 62% ont un plan d’actions annuel de santé au travail, contre 38% qui n’en disposent pas. Par ailleurs, 54% de ces plans d’actions répondent uniquement aux exigences réglementaires tandis que 46% vont au-delà des exigences, englobant, ainsi, prévention et amélioration continue. Toutefois, on note que 43% des entreprises ne disposent pas de manuels «santé au travail» et/ ou de procédures, contre 57%. A la question «Savez-vous à qui vous adresser en externe pour le conseil en matière de santé au travail ?», 60% des entreprises ont répondu oui contre 40%. De même sur la question «Y-a-t-il besoin d’une structure de conseil et assistance en santé au travail pour vous accompagner dans vos actions ?», 60% répondent oui contre 40%. Ainsi, 88% des entreprises souhaiteraient que la CMIM mette en place une telle structure au service de ses adhérents contre 12% qui n’en voient pas l’utilité.
Enfin, à la dernière question «Qu’attendez-vous précisément d’une structure permanente de Conseil santé au travail au sein de la CMIM ? », 83% souhaitent avoir, entre autres, de l’assistance et accompagnement pour le respect des mesures légales et réglementaires, des conseils pour asseoir une politique de santé au travail efficiente, de l’aide pour la mise en place d’un plan d’actions en santé au travail, ou encore des actions de formation et de sensibilisation en santé au travail.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Les nouveaux défis des mutuelles de santé

Article suivant

Atlas Hospitality Morocco se rédeploie sur le corporate et annonce l’Afrique