Flash-ecoPolitique

43ème anniversaire de la marche verte : un message au frère algérien

La clarté et l’ambition ont toujours guidé, selon le souverain, la politique extérieure du Maroc et notamment à l’égard de ses amis et de ses frères. La réalité actuelle du Maghreb ne reflète pas les combats menés par la génération ayant milité pour la libération et l’indépendance. La solidarité inconditionnelle du Maroc lors de la libération de l’Algérie a été réelle et sincère. « Nous avons combattu ensemble », a affirmé SM le roi, « nous nous connaissons très bien et nous n’avons pas besoin d’une tierce partie pour retrouver les conditions qui ont fait notre force. Il y a 60 ans, le sommet de Tanger a réuni les leaders du Maghreb qui ont commencé un processus qu’il faut réanimer et rester fidèle à son esprit ».


Pour lier l’acte à la parole, le souverain a proposé à l’Algérie la mise en place d’un dialogue politique bilatéral sans conditions pour traiter toutes les questions avec un agenda ouvert. L’essentiel est de renforcer la coordination et les consultations entre les deux pays. SM le roi a juré devant Dieu qu’il a toujours été habité par une volonté de travail avec ses frères algériens. Le Hadith du prophète mettant en relief l’importance du voisin a été évoqué dans toute sa portée. L’insistance de l’ange Gabriel et ses conseils sur l’importance du bon traitement du voisin était tellement forte que « Sidna Mohamed » a cru qu’il allait le mettre parmi les héritiers.

Le discours a, en outre, mis l’accent sur la marche verte en tant que processus pacifique ayant permis de retrouver progressivement l’intégrité du territoire national. Les principes devant guider tout processus politique ont été fixés par le souverain dans son discours à l’occasion du 43ème anniversaire de la marche verte. « Nous n’accepterons aucun dépassement et nous nous opposerons avec force à toute atteinte à l’unité territoriale du pays». Le retour du Maroc dans sa famille institutionnelle était et reste guidé par le nécessaire renforcement du rôle de ce continent et non pas seulement pour défendre l’intégrité du pays. Ce retour a été positif et la dernière rencontre africaine tenue à Nouakchott a montré l’approfondissement de l’approche responsable et historique adoptée par beaucoup de membres de l’Union africaine. Le Maroc continuera ses partenariats en Afrique et avec l’Union européenne tout en veillant au respect de l’unité de son territoire.

Le discours royal a envoyé un message fort à ceux qui veulent faire de la rente et du marchandage un outil pour monnayer leur adhésion à l’unité nationale. La régionalisation avancée finira par donner lieu à l’éclosion d’une élite sahraouie réelle et engagée. C’est un discours fort et clair qui ouvre de nouveaux horizons tant pour la relation avec les voisins et frères algériens que pour l’engagement sans conditions d’une partie d’une élite qui s’enrichit par la rente et les avantages indus.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le gouvernement s'engage à contrôler les marges de bénéfice des compagnies d'hydrocarbures

Article suivant

Startup Grind se penche sur le monde de demain