Activités royales

45 ème anniversaire de la Marche Verte : Le volet économique du Discours Royal

Si le Souverain a adressé à la  nation hier samedi 7 novembre, à l’occasion du 45 ème anniversaire de la Marche Verte, un discours à forte connotation politique, relatif à la situation dans le Sahara marocain,   le volet économique y était également très présent. Les détails.


SM le Roi Mohammed VI a réitéré l’engagement de faire des provinces du Sud un moteur de développement régional et continental.  « Notre engagement à consolider la Marocanité du Sahara au niveau international n’a d’égal que Notre action soutenue pour que nos provinces sahraouies deviennent un moteur du développement régional et continental », a affirmé le Souverain qui a relevé, dans son discours à l’occasion du 45è anniversaire de la Marche Verte, que le moment est venu de mettre en valeur les nombreuses potentialités que recèle le domaine maritime des provinces du sud du Royaume, et ce afin de parachever les grands projets en cours de réalisation dans ces provinces. 

C’est pourquoi, a-t-il rappelé, qu’au cours de l’année 2020, et en totale conformité avec les principes du droit international, « le Maroc a mené à terme la délimitation de ses espaces maritimes, en les incorporant dans l’arsenal juridique marocain ». 

Lire aussi|SM le Roi : «85% des États membres des Nations Unies, ne reconnaissent pas l’entité factice »

D’autre part, le Souverain a fait savoir que le Maroc entend poursuivre, avec constance, le dialogue engagé avec l’Espagne au sujet des zones de chevauchement des eaux territoriales des deux pays amis.  Ce dialogue s’inscrira dans le cadre du droit de la mer et respectera le partenariat qui les unit, loin de toute volonté unilatérale d’imposer le fait accompli, a précisé SM le Roi.  De fait, en définissant clairement le cadre et les frontières des espaces maritimes placés sous la souveraineté du Royaume, « le plan mis en œuvre pour impulser l’essor socio-économique de la région sera indubitablement consolidé ».

Ainsi, les provinces du Sud sont appelés à jouer un rôle de premier plan dans le développement du pays.  «La façade atlantique Sud du Royaume, située face au Sahara marocain, constituera une interface maritime d’intégration économique et un foyer de rayonnement continental et international. De fait, d’ores et déjà Tanger-Med est reconnu comme le premier port en Afrique ; le port Dakhla Atlantique contribuera à consacrer cette tendance», a ajouté SM le Roi, notant que ces territoires qui abondent en ressources et en potentialités, sur terre comme en mer, servira ainsi de passerelle et de trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine. 

A cet égard, il importe d’investir dans les espaces maritimes, tant pour le dessalement de l’eau de mer que pour l’exploitation des énergies renouvelables d’origine éolienne ou hydrolienne », a fait valoir le Souverain.

Parallèlement, le Souverain a invité à poursuivre la promotion du secteur de la pêche maritime, compte tenu de son rôle dans le développement de l’économie de la région.

Outre la pêche maritime, le Souverain a également souligné la nécessité d’« insuffler une nouvelle dynamique » au plan Azur pour qu’il devienne un « levier stratégique au service de la relance du secteur touristique dans la région » et pour que celle-ci s’affirme comme une véritable destination du tourisme balnéaire.

Lire aussi|Discours de S.M. le Roi à l’occasion de la Marche Verte [Live]

 
Article précédent

SM le Roi : «85% des États membres des Nations Unies, ne reconnaissent pas l’entité factice »

Article suivant

Joe Biden : son premier discours de nouveau président américain