Dossier

50 femmes qui comptent : Aziza Rimane, Directrice du Département Juridique de Bank Al-Maghrib

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir :Aziza Rimane, Directrice du Département Juridique de Bank Al-Maghrib.


Il ne faudrait point minimiser la difficulté de la mission d’Aziza Rimane, dans un domaine où les postes les plus importants sont généralement réservés aux hommes. Forte de sa compétence et de son caractère affirmé, la Directrice du Département Juridique de Bank Al-Maghrib a su obtenir de ses collaborateurs, hommes et femmes, une discipline et des résultats remarqués. 

Lire aussi | Établissements de crédit : adoption d’un projet de loi pour renforcer la supervision des groupements financiers et de la protection du consommateur

En effet, dotée d’une intarissable volonté de réussite, Aziza a su, après avoir intégré le Département juridique de Bank Al Maghrib, tirer profit de son passage par toutes les divisions de cette structure pour développer une compétence pluridisciplinaire. Elle a ainsi gagné la confiance de ses supérieurs qui n’ont point eu d’hésitation à lui ouvrir la voie du haut management. Aziza Rimane est titulaire d’un Certificat d’Etudes Supérieures en Droit civil et d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Approfondies en Droit des affaires.  Elle doit beaucoup à son père pour ce parcours universitaire. Il tenait, en effet, à ce que ses enfants aient la même chance et les mêmes conditions d’accès aux meilleures études. Pour Aziza, le Maroc est sur la bonne voie et enregistre, de jour en jour, de réelles avancées sur le plan de la parité et de l’égalité homme-femme, guidé, en cela, par la sagesse de son Roi. «La parité ne devrait pas être privilégiée au détriment de la compétence. Sa véritable signification est la garantie d’un accès égal à compétence égale. L’objectif de parité ne devrait pas être perverti et que la première place doit, en toutes circonstances, revenir au mérite», tient-elle à préciser. 

Aziza a d’abord évolué dans le privé, dans le domaine de la communication et du media planning, une expérience qui lui a permis d’acquérir un sens aigu de la performance et une habileté certaine en négociation. Elle est depuis, habitée par un esprit de challenge et un souci permanent de toujours tracer des trajectoires menant à la réalisation des objectifs qu’elle n’a de cesse de se fixer. 

Lire aussi | Votre e-magazine Challenge du vendredi 26 mars 2021

La parité ne devrait pas être privilégiée au détriment de la compétence. Sa véritable signification est la garantie d’un accès égal à compétence égale. L’objectif de parité ne devrait pas être perverti et que la première place doit, en toutes circonstances, revenir au mérite.

 
Article précédent

50 femmes qui comptent : Jihane Ouchrif, Dr en Génie Électrique et Télécommunications

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM