Dossier

50 femmes qui comptent : Jihane Ouchrif, Dr en Génie Électrique et Télécommunications

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Jihane Ouchrif, Docteur en Génie Électrique et Télécommunications.


Lauréate du Programme Jeunes Talents Maghreb L’Oréal-Unesco 2020, Jihane Ouchrif est une chercheuse marocaine de la Faculté des sciences et techniques de Mohammedia. Elle fait, en effet, partie des 5 lauréates de ce programme de bourses du groupe français. Le sujet de recherche de Jihane Ouchrif porte sur « la conception de prototypes de photodétecteurs à base du phototransistor pour les systèmes de télécommunications par fibre optique ». Notons qu’à travers ses travaux, elle ambitionne d’améliorer la qualité de service des réseaux de communication, et d’assurer le confort entre les utilisateurs afin de garantir une meilleure communication de l’information.

Lire aussi | Votre e-magazine Challenge du vendredi 26 mars 2021

Née à Rabat le 08 juillet 1988, elle est l’aînée de sa famille, originaire de la région de Beni Mellal-Khénifra. Elle est Lauréate de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Tétouan, où elle a  obtenu le diplôme d’Ingénieur d’Etat en Mécatronique. « A cause de mon audace et de ma vocation pour la recherche scientifique, j’ai décidé de me propulser dans les études doctorales. J’ai effectué mes recherches au laboratoire Electronique, Energie, Automatique et Traitement de l’Information (EEA&TI) associé au département Génie Electrique de la Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia, de l’Université Hassan II de Casablanca. Ma thèse doctorale concerne la conception des prototypes des photodétecteurs à base du phototransistor pour des applications de télécommunications fibrées, numériques et microondes », souligne Jihane Ouchrif. Pour elle, chaque femme doit croire en elle et en ses compétences pour pouvoir réaliser ses rêves. « Ne laissez personne vous définir ou vous dévaloriser. Prenez votre vie en main et continuez à vous battre. Débarrassez-vous des idées négatives qui essayent de vous rabaisser. La science a besoin de plus de femmes », soutient-elle. 

Lire aussi | Entrepreneuriat : Bank Of Africa signe un partenariat avec la Fédération des Chambres de Commerce, de l’Industrie et de Services du Maroc

Chaque femme doit croire en elle et en ses compétences pour pouvoir réaliser ses rêves .

 
Article précédent

Établissements de crédit : adoption d'un projet de loi pour renforcer la supervision des groupements financiers et de la protection du consommateur

Article suivant

50 femmes qui comptent : Aziza Rimane, Directrice du Département Juridique de Bank Al-Maghrib