Dossier

50 femmes qui comptent : Kenza El Alaoui, Directrice des industries de l’automobile au Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Kenza El Alaoui, Directrice des industries de l’automobile au Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique.


En quelques années seulement, le Maroc a réussi à se hisser parmi les pays de référence en matière de production automobile. Aujourd’hui, avec l’arrivée de nouveaux sous-traitants, l’industrie automobile marocaine produit localement des pièces de plus en plus techniques et augmente petit à petit son taux d’intégration. Ce succès fait boule de neige : de nombreuses entreprises viennent rejoindre les rangs des écosystèmes automobiles construits autour de grands constructeurs. Kenza El Alaoui a apporté sa contribution à cette incroyable success-story. Nommée en décembre 2019, Directrice des Industries de l’Automobile à la direction générale de l’Industrie, elle œuvre à mettre son expérience automobile, acquise au fil des années, au service de son pays. Ingénieur des Mines de Nantes, Kenza El Alaoui fait ses débuts en 2005, dans le Groupe PSA en France, désormais STELLANTIS, à l’usine de Poissy puis a occupé plusieurs postes dans la Direction des Achats du Groupe entre Achats Espaces Media et Achats de Pièces de voitures.

Lire aussi | Commandes publiques : les soumissionnaires devront désormais déposer et retirer les enveloppes par voie électronique

Après 12 années passées chez PSA, elle décide de rentrer au bercail où elle rejoint le Groupe RENAULT au Maroc au poste de Manager Senior Achats pendant 2 ans avant d’intégrer, en 2018, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie Verte et Numérique, en tant que Chef de division. « Dans un environnement de mondialisation très concurrentiel, notre pays, nos entreprises et nos institutions doivent mobiliser tout leur potentiel humain, hommes et femmes pour réussir les challenges de demain », estime Kenza El Alaoui.

Lire aussi | Fouzi Lekjaa, premier marocain à siéger au comité exécutif de la FIFA

Dans un environnement de mondialisation très concurrentiel, notre pays, nos entreprises et nos institutions doivent mobiliser tout leur potentiel humain, hommes et femmes pour réussir les challenges de demain.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 431 nouveaux cas,​ 488.181 au total, vendredi 12 mars 2021 à 18 heures

Article suivant

50 femmes qui comptent : Khadija El Amrani, Avocate en droit des affaires et droit de la famille et fondatrice du cabinet Casablanca business & Family Law Firm