Dossier

50 femmes qui comptent : Nadia Fettah Alaoui, Ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Nadia Fettah Alaoui, Ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale.


Avant son entrée dans le gouvernement, Nadia Fettah Alaoui faisait partie de ces dirigeantes qui comptent dans les milieux de la finance. Cela avait certainement beaucoup pesé lors de sa nomination en octobre 2019, par S.M. le Roi Mohammed VI, à la tête d’un département stratégique : le Tourisme, l’Artisanat, le Transport aérien et l’Économie sociale. En arrivant au ministère, Nadia Fettah Alaoui, première femme Ministre du Tourisme, a choisi de ne pas avoir de cabinet pendant deux mois et demi. Elle voulait apprendre seule. Le secteur du tourisme se portait plutôt bien avant la crise, mais ses relations avec les pouvoirs publics et les banques s’étaient détériorées. Nadia Fettah Alaoui a consacré son énergie à rétablir une coopération apaisée.

Lire aussi | Allianz Maroc et la famille El Baroudi investissent dans la moto électrique

Il faut dire que le tourisme et le transport aérien ont durement été touchés par la crise sanitaire. Aujourd’hui, la Ministre a réussi à rétablir la confiance. L’État et les acteurs du tourisme ont signé un contrat-programme qui fixe un accompagnement financier et une série d’obligations pour le secteur. Parallèlement, Nadia Fettah Alaoui a multiplié les actions en vue d’atténuer les effets de la crise autant que possible et s’insuffler une reprise graduelle et pérenne de l’activité touristique afin de préserver les emplois et l’outil productif dans les différentes régions du Royaume. Pour l’artisanat, elle vient de mettre en branle une nouvelle feuille de route pour la promotion du secteur pour la période 2021-2030. 

Lire aussi | Laâyoune : une délégation d’hommes d’affaires basques en prospection

C’est en 1997 que la Ministre a démarré sa carrière en tant que consultante chez Arthur Andersen après son diplôme à HEC Paris. En 2000, elle crée et gère Maroc Invest Finances Group, fonds de capital-investissement. En 2005, elle rejoint le Groupe au sein de CNIA Assurance et occupe la fonction de Directrice générale en charge du Pôle support et Finances. En 2010, elle accompagne Saham Group dans ses opérations de fusions-acquisitions en Afrique et Moyen-Orient. Engagée également pour la cause féminine, elle avait cofondé en 2012 le club des femmes administrateurs. Cette association aide les femmes à accéder aux Conseil d’administration et à des postes décisionnaires, et fait aussi de la sensibilisation.

On parle toujours de femmes rigoureuses, disciplinées, qui font de bons bras droits… C’est réducteur : on ne va jamais nous appeler parce qu’on est visionnaires, stratèges ou leaders. J’ai compris que cela ne changerait pas tout seul et je suis devenue très active sur ce champ de bataille. C’est peut-être aussi par ce biais, que mon nom est parvenu jusqu’au gouvernement.

 
Article précédent

Distinction : Ford Direct Markets récompense ses distributeurs parmi lesquels Scama

Article suivant

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du jeudi 18 mars 2021