Dossier

50 femmes qui comptent : Saloua Belarbi, Directrice Communication, Sponsoring & Evénementiel chez Maroc Telecom

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gente féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Saloua Belarbi, Directrice Communication, Sponsoring & Evénementiel chez Maroc Telecom.


Saloua Belarbi est diplômée du Cycle Normal de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (Promotion 1999, Spécialité Marketing et Communication). Ayant débuté sa carrière professionnelle au sein de Maroc Telecom, Mme Belarbi a été immédiatement séduite par les potentialités de ce secteur et les promesses de développement et de modernité engagées par Maroc Telecom, pour mettre à profit les bénéfices et développements que peuvent apporter les TIC à l’échelle des individus et des sociétés. 

Lire aussi|50 femmes qui comptent : Khadija Assouab, PDG de Wafabail

Aujourd’hui, elle est en charge de la Direction Communication, Sponsoring et Evènementiel.  Aux côtés des forces vives, hommes et femmes de Maroc Telecom, elle travaille à la mise en œuvre de la vision stratégique du Groupe. Un Groupe investi dans l’amélioration perpétuelle de l’accès aux technologies de l’information au niveau national et à l’échelle du continent. Cet enjeu passionnant de veiller à la maitrise et la cohérence de l’image de marque de l’entreprise en utilisant tous les leviers et outils que sont la publicité, les médias et la relation presse, le digital, l’édition, le sponsoring, le mécénat, la RSE, … et d’autres formes d’expression nouvelles, constituent une grande motivation et une source d’épanouissement professionnel et personnel primordiales dans sa vie.

Lire aussi| Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit

Pour Saloua Belarbi, les femmes au Maroc, arrivées à l’âge adulte (parfois avant), sont pour la plupart actives, dans le secteur formel et informel, avec cette capacité innée à créer de la valeur ajoutée, qu’elles soient ou non rétribuées pour cela, et qu’elles contribuent indéniablement, de façon matérielle ou immatérielle –de plus en plus, les deux-  au développement du tissu économique et professionnel, au devenir et à l’épanouissement de leur famille, au même titre que les hommes, voire parfois davantage.

Sur le sujet de la mixité de genre dans le milieu professionnel, elle est pour l’égalité des chances au travail entre hommes et femmes, sans toutefois que cela ne devienne une nécessité statistique qu’il faille absolument atteindre en entreprise au détriment de la compétence et de l’adéquation au poste. Mme Belarbi est pour l’ascension sociale par le travail, quel que soit le genre et les origines de la personne, ce qui fait foi étant la compétence et la capacité d’émulation. 

Il n’y a pas de quota de genre prédéfini pour telle activité ou telle fonction. Il y a des sensibilités et des penchants naturels pour certaines disciplines, qui font qu’elles sont essentiellement pratiquées par des hommes ou des femmes ; la communication fait partie de ces métiers hautement féminisés, mais ce n’est en aucun cas une règle  absolue .

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 102 nouveaux cas,​ 486.325 au total, lundi 8 mars 2021 à 18 heures

Article suivant

Déclarer et payer l’impôt sont deux obligations distinctes