Dossier

50 femmes qui comptent : Sofia Hammoucha, Managing Director, Head of Transaction Banking South East Asia Chez BNP Paribas – Singapour

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Sofia Hammoucha, Managing Director, Head of Transaction Banking South East Asia Chez BNP Paribas – Singapour.


Alors qu’elle rêvait d’être médecin, c’est finalement dans la finance que Sofia Hammoucha a bâti sa carrière, notamment au sein du Groupe BNP Paribas. Et plus encore à Singapour, le futur hub mondial de la Fintech. Pur produit de l’école publique marocaine, Sofia Hammoucha a décroché sa licence au Maroc avant d’intégrer l’Université de la Sorbonne (France) pour l’obtention d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS), qui lui a ouvert les portes du marché financier international. Après avoir passé une décennie en France, la responsable de « transaction Banking » avait saisi en 2010, accompagnée de son mari, une opportunité d’expatriation à la Cité-Etat.

Lire aussi|Coronavirus : de nouvelles mesures exceptionnelles au profit de la restauration et d’autres secteurs

La native de Casablanca, qui a décroché son bac à 16 ans, a entamé à 20 ans son parcours professionnel, ce qui lui a permis d’être souvent parmi les plus jeunes dans son milieu de travail. «Mon insertion professionnelle a pris beaucoup de temps et a été faite graduellement. C’est vrai que je demande beaucoup à mes équipes et à mes proches, mais, en contrepartie, je suis toujours présente pour les aider au quotidien et aller à la bataille quand il le faut», confie la spécialiste en finance qui a décroché en 2020 le titre «Transaction Banker of the Year» décerné par «The Asset Triple A». «Il est primordial pour la femme marocaine de réussir à concilier grande carrière et vie de famille. Être mère n’est pas insurmontable si on accepte un constat simple: l’équilibre permanent vie pro/vie perso n’existe pas! Il faut savoir jongler entre les périodes où le travail prendra le dessus, car c’est le moment d’investir dans sa carrière au vu d’opportunités qui se présentent, et d’autres périodes où les enfants et la famille devront être prioritaires », conclut Sofia Hammoucha. 

Lire aussi|50 femmes qui comptent : Nawal Ghaouti, Avocat au Barreau de Casablanca chez Ghaouti Nawal Lawfirm

Il est primordial pour la femme marocaine de réussir à concilier grande carrière et vie de famille.

 
Article précédent

BMCI et Aradei Capital signent un partenariat stratégique

Article suivant

L'américain Cognitus Consulting s’implante au Maroc