Technologie

5G. Environ 150 millions d’abonnements d’ici 2026 en Afrique du Nord et au Moyen-Orient [Rapport]

Ericsson vient de dévoiler sa plus grande étude de consommation à ce jour, représentant les opinions de 2,3 milliards d’utilisateurs sur 31 marchés. Il s’agit de deux rapports qui, ensemble, prédisent le monde post-pandémique et l’avenir de la connectivité mobile au Maroc et dans le monde selon le groupe. Selon Ericsson, les Marocains passeront 11 heures de plus par semaine en ligne d’ici 2025.


L’Ericsson Mobility report ressort des données locales qui mettent en évidence les tendances uniques de chaque marché individuel. Le Global Telecom Market Report (GTM) également intitulé «  The Future Urban Reality » a également été lancé récemment  afin d’évaluer la pénétration de la 5G et l’énorme potentiel qu’elle représente pour les marchés du monde entier. Ce dernier rapport d’Ericsson ConsumerLab est la plus grande étude de consommation réalisée par Ericsson à ce jour.

On apprend qu’il révèle des informations clés sur ce que les utilisateurs marocains pensent qu’il se passera au-delà de la pandémie de COVID-19 jusqu’en 2025. De même, cette étude, au Maroc, est basée sur une enquête en ligne réalisée entre le 13 novembre et le 1er décembre 2020, auprès de 1005 répondants âgés de 15 à 69 ans. Notons que le rapport met en avant que la pandémie a amené les utilisateurs à continuer à gérer certaines activités quotidiennes en ligne telles que le travail à distance, l’apprentissage en ligne, la santé en ligne et les courses en ligne.

Lire aussi | Maroc-Espagne. Plus de 250 intellectuels poussent vers un rapprochement

On apprend ainsi que deux sondés sur cinq au Maroc se disent préoccupés par le changement climatique et la pollution, mais 77% d’entre eux envisagent quand-même d’augmenter leurs voyages touristiques à l’avenir. « Avant la pandémie de COVID-19, les achats en ligne au Maroc représentaient 30 pour cent  du nombre total d’achats, tant en ligne que dans les magasins physiques. Pendant la pandémie de la COVID-19, ce chiffre est passé à 45 pour cent. Les consommateurs prévoient que leurs habitudes d’achat en ligne se stabiliseront à 35 pour cent  une fois la pandémie COVID-19 passée », souligne le rapport, ajoutant que de façon générale et en raison de la pandémie de COVID-19, la mise en œuvre de l’enseignement en ligne dans les écoles et les universités ainsi que le travail à distance ont augmenté.

Ericsson prévoit que les abonnements mobiles 5G dépasseront 580 millions au monde d’ici à la fin de 2021, grâce à un million de nouveaux abonnements 5G par jour. « Cette prévision, qui figure dans la vingtième édition du rapport sur la mobilité d’Ericsson, renforce l’attente selon laquelle la 5G deviendra la génération mobile la plus rapidement adoptée. La 5G devrait dépasser le milliard d’abonnements avec deux ans d’avance sur le calendrier comparée à la 4G LTE pour cette même phase », indique Ericsson. De même, le rapport présente des statistiques détaillées sur les marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, où environ 32 pour cent  des abonnements mobiles concernaient la 4G à la fin de 2020.

Lire aussi | Variant Delta. Tout ce que vous devez savoir sur les symptômes

On note aussi que les abonnements 5G ont dépassé le million à la fin de 2020 et des volumes significatifs de 5G sont attendus en 2021 et la région devrait atteindre environ 150 millions d’abonnements 5G en 2026. Force est de souligner que Ericsson a aussi constaté que malgré l’incertitude causée par COVID-19, les fournisseurs de services continuent de passer à la 5G et plus de 160 fournisseurs de services ont lancé des services 5G commerciaux. « Avec la pandémie de COVID-19, Le Maroc a vu un changement dans les activités quotidiennes de ses citoyens, dont beaucoup dépendent désormais de la connectivité pour étudier, travailler ou faire leurs courses.

La région Moyen-Orient et Afrique du Nord devrait connaître le deuxième taux de croissance le plus élevé en matière de données mobiles d’ici 2026. Cela correspond à la prédiction selon laquelle les citoyens Marocains continueront à adopter leurs nouveaux comportements en ligne même après la fin de la pandémie de COVID-19 », conclut Nora Wahby, Vice-Président et Directeur d’Ericsson pour l’Afrique de l’Ouest et le Maroc.

 
Article précédent

Le fonds arabe AAAID lorgne le secteur du lait et dérivés au Maroc

Article suivant

Le Portugais TAP lance deux liaisons vers le Maroc