Télécommunications

5G : Ericsson s’attend à une adoption plus rapide que prévu

Le fournisseur de technologies de l’information et de la communication prévoit que d’ici 2024, 35% de la population mondiale aura accès aux réseaux 5G.


C’est le principal enseignement retenu du rapport d’Ericsson sur la mobilité 2019. L’élan et l’enthousiasme suscités par la 5G ont conduit le fournisseur de technologies de l’information et de la communication à revoir ses prévisions à la hausse en ajoutant 400 millions d’abonnements mobiles haut débit supplémentaires d’ici fin 2024. La dernière édition du rapport prévoit en effet 1,9 milliard d’abonnements 5G (contre 1,5 milliard dans l’édition de novembre 2018), soit une augmentation de l’ordre de 27%. « Cela ne veut pas pour autant signifier un essoufflement de la 4G qui va continuer à se développer », souligne Nora Wahby, directrice générale d’Ericsson Afrique de l’Ouest & Maroc.

Ericsson souligne également qu’en raison de l’adoption rapide de la 5G, celle-ci devrait couvrir 45% de la population mondiale d’ici fin 2024. Les prévisions les plus optimistes visent 65%, grâce à la technologie de partage de spectre qui permet des déploiements 5G sur les fréquences LTE. Autre facteur favorisant l’adoption rapide de la 5G : les fournisseurs de services de communication ont déjà lancé la 5G dans plusieurs marchés après l’arrivée des premiers Smartphones compatibles 5G. En fonction des pays, les fournisseurs de services se fixent également des objectifs plus ambitieux en matière de couverture : jusqu’à 90% au cours de la première année, note le rapport.

10 millions d’abonnements 5G

Sur un autre volet, le rapport d’Ericsson sur la mobilité soutient que l’engagement des fournisseurs de puces et d’appareils est également essentiel pour accélérer l’adoption de la 5G. Les Smartphones couvrant les principales bandes de fréquences devraient arriver sur le marché d’ici la fin de l’année. Ericsson s’attend à plus de 10 millions d’abonnements 5G sont prévus dans le monde d’ici fin 2019, grâce à la disponibilité accrue des appareils 5G disponibles et de réseaux 5G. Selon le rapport, la souscription aux abonnements 5G devrait être la plus rapide en Amérique du Nord, avec 63% d’abonnements mobiles 5G prévus en 2024, suivie de l’Asie du Nord-Est (47%) et de l’Europe (40%). Nora Wahby précise dans ce sens que « l’Afrique représente un marché à exploiter pour les fournisseurs de service, vu le faible taux de la pénétration de l’abonnement qui a atteint 81% au 1er trimestre 2019, alors que le taux de pénétration mondial est de 104% ».

Enfin, le rapport souligne qu’au premier trimestre 2019, le trafic total de données mobiles a continué d’exploser à l’échelle mondiale, en enregistrant une hausse de 82% par rapport à l’année précédente. Ericsson prévoit qu’il atteindra 131 exaoctet (1018) par mois d’ici fin 2024. À cette date, 35% de la population aura accès aux réseaux 5G. « Le Smartphone est et restera l’outil le plus important de la consommation des données », soutient Nora Wahby.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Un nouveau Consul général de France à Casablanca

Article suivant

Google-Intelcia : "Emmenez votre entreprise vers la vraie performance !"