Immobilier

690 millions de DH injectés dans le capital de GARAN

Trois ans après avoir signé une convention d’investissement avec l’Etat marocain, les actionnaires du nouveau géant de l’immobilier marocain, le groupe GARAN (Groupe Arabe de Réalisation d’Afrique du Nord), libèrent le reliquat du capital souscrit en août 2013 à savoir près de 690 millions de DH. Cette manne vient porter à 920 millions de DH le total des fonds propres injectés dans cette structure qui aménage et développe le méga projet de Victoria City à Bouskoura (une ville intégrée à quelques kilomètres de Casablanca). Pour le reste du financement, cette filiale du groupe saoudien Bin Laden est allée le chercher auprès des clients eux-mêmes (à fin 2015, les avances clients dépassent les 400 millions de DH) et les banques marocaines (qui totalisent un concours à court terme de près de 150 millions de DH à la fin du même exercice).
Le nouveau concours des actionnaires de GARAN, qui comptent outre le chef de file saoudien, les minoritaires marocains que sont le groupe TGCC (la deuxième entreprise de travaux publics du pays) et la famille Ajana (connue pour être le représentant exclusif au Maroc des pièces de rechange automobile Bosch), vient à point nommé alors que cette joint-venture maroco-saoudienne accélère ses investissements à la veille de la livraison de sa première tranche résidentielle qui s’étend sur plusieurs hectares après avoir livré en 2016 les lots de terrain R+4 destinés aux promoteurs immobiliers. Déjà, à fin 2015, le stock des produits en cours (appartements et lots de terrain non encore finalisés) avoisinaient le milliard de DH.
Rappelons qu’à terme en 2024, plus de 150 000 personnes peupleront les 250 ha de Victoria City,  qui nécessitera un investissement global de 14 milliards de DH (incluant les investissements à réaliser par les promoteurs sur les lots de terrains aménagés par GARAN, 500 millions de DH pour les équipements collectifs et 250 millions de DH engloutis par la bretelle d’autoroute de plusieurs kilomètres construites par le promoteur lui-même afin de faciliter l’accès de son site).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le groupe Attijariwafa bank renforce son engagement social

Article suivant

Maroc-Union africaine : Dlamini-Zuma refait des siennes