Profession

Abattoirs : l’Ordre des vétérinaires monte au créneau

L’Ordre National des Vétérinaires (ONV) suit avec un grand intérêt la situation sanitaire des abattoirs et des tueries au niveau national.


La situation est alarmante. Selon l’Ordre National des Vétérinaires, à l’exception des 8 abattoirs de viandes rouges agréés sur le plan sanitaire par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), la majorité des autres abattoirs ne disposent pas du minima requis en matière d’infrastructures d’équipements, d’hygiène et de fonctionnement. Par conséquent, ces structures ne permettent pas aux vétérinaires d’effectuer l’inspection sanitaire des viandes rouges conformément à la réglementation en vigueur, notamment, déplore l’Ordre National des Vétérinaires.

Impact sur les vétérinaires

Ce dernier note que les conditions sanitaires et hygiéniques actuelles dans la majorité des tueries et abattoirs de viandes rouges ne permettent pas aux vétérinaires chargés de l’inspection relevant du secteur public ou du secteur privé d’exercer leur travail dans le respect des règles de la déontologie et en conformité avec les textes réglementaires en vigueur.

Lire aussi : Abattoir de Kénitra : 100 DH la tête

L’Ordre National des Vétérinaires exprime ainsi son inquiétude par rapport à l’état sanitaire actuel de la majorité des établissements d’abattage des animaux de boucherie et la préparation de leurs viandes au niveau national. Il appuie fortement la décision de l’ONSSA relative à la suspension de l’inspection vétérinaire du contrôle sanitaire vétérinaire des viandes rouges dans ces installations jusqu’à leur mise à niveau sanitaire.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Hseven lance un programme d’accélération en faveur des startups africaines

Article suivant

Hyundai Maroc élargit son réseau