Auto

Abdellah El Mouadden, DG d’Africa Motors : « avec DFSK, nous sommes en train d’écrire une très belle histoire de la marque au Maroc »

Stratégie de développement au Maroc, exercice commercial à fin août 2020, nouvelle gamme de véhicules, Abdellah El Mouadden, Directeur général d’Africa Motors, revient plus en détaisl sur les performances de DFSK. Commercialisée par le Groupe Auto Hall, la marque automobile DFSK s’appuie sur la plateforme industrielle d’Auto Hall à Aïn Sebaâ pour produire et alimenter le marché local et qui devrait, à moyen terme, voir sa production exportée à l’international. L’occasion pour Abdellah El Mouadden de nous en dire beaucoup plus à travers cet entretien.


Challenge : Globalement, quel regard portez-vous sur la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19 et notamment l’impact qu’elle a pu avoir sur l’industrie automobile ?

Abdellah El Mouadden  : Effectivement, c’est une crise sanitaire généralisée qui a touché plusieurs secteurs économiques. L’industrie automobile a été largement impactée et  les trois marchés les plus importants, la Chine, les États-Unis et l’Europe ont enregistré  pendant le premier semestre des baisses de 20 % à 30 %.  Cette situation coïncide avec la  transition écologique opérée par l’ensemble des constructeurs et certains d’entre eux ont profité du contexte pour effectuer une restructuration de leur gamme de véhicules et de leurs motorisations pour répondre aux normes  écologiques pour tout ce qui est mobilité, transport de personnes et transport de marchandises. Notre partenaire DFSK avait anticipé cette transition et a élaboré une stratégie pour développer une gamme de produits conformes aux normes anti-pollution dans la catégorie des VUL où il est leader sur plusieurs marchés en Asie, mais aussi des SUV, un segment qui pèse lourd, et des véhicules électriques où il maitrise la production des batteries.

Challenge : Quelle est votre appréciation, s’agissant des conséquences de cette crise sanitaire sur le secteur automobile dans le Royaume ?

A.E.M :La situation n’est pas très différente de ce qui se passe à l’international puisque, comme vous le savez, le marché à fin août a baissé de 31 %. Également, le Maroc s’inscrit dans une politique de renforcement des normes ; en effet, nous passerons en janvier 2022 à la norme Euro 6 B. L’avènement de cette norme placera le marché automobile marocain au niveau des marchés les plus exigeants d’un point de vue écologique et aura comme conséquence l’arrêt de la motorisation en diesel chez plusieurs constructeurs. De notre côté avec DFSK, nous déployons la stratégie du constructeur au Maroc et nous sommes d’ores et déjà conformes à la nouvelle réglementation pour plusieurs modèles de notre gamme dans les segments des utilitaires légers, des SUV et des véhicules électriques. Vous savez, DFSK, qui est issue d’une joint-venture entre le groupe Dongfeng Motor et Sokon Holding Company, est un grand constructeur automobile. Il dispose de partenaires de renommée internationale comme Huawei, qui gère la partie connectivité des véhicules électriques et les aspects liés à la technologie embarquée. Un savoir-faire technologique que l’on retrouve dans les modèles DFSK et que nous sommes en train d’introduire progressivement sur le marché marocain.

Challenge : L’exercice commercial à fin août n’a pas été de tout repos pour de nombreux opérateurs automobiles, compte tenu de l’impact de la pandémie de la Covid-19. Pour autant, DFSK a bel et bien tiré son épingle du jeu dans le segment des véhicules utilitaires légers. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette performance?

A.E.M : DFSK est une marque à fort potentiel qui poursuit son développement au Maroc, comme elle a déjà prouvé son leadership dans plusieurs pays dans le monde. Rétrospectivement sur les trois derniers mois de l’année 2019, nous étions leaders du marché des VUL, une position que nous avons consolidée depuis le début de l’année en cours avec, à fin août, 20% de parts de marchés dans le segment des VUL. En clair, un véhicule utilitaire acheté sur cinq est badgé DFSK.  Je dirais que ce résultat est à mettre au crédit de la force de notre réseau Auto Hall, la pertinence de notre politique commerciale et à la gamme de nos véhicules utilitaires DFSK qui répondent parfaitement à un besoin réel de la clientèle marocaine. Je rappelle que nos véhicules qui sont assemblés à Aïn Sebaâ, tiennent compte des spécificités locales avec des équipements qui répondent parfaitement aux attentes de notre clientèle composée notamment de professionnels, TPE, PME et Grandes Entreprises.

Découvrez l’intégralité de cet entretien d’Abdellah El Mouadden en lisant gratuitement le dernier numéro de Challenge magazine en version numérique.

 

 

 

 

 

 

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Augmentation des incidents de paiement : le gouvernement durcit le ton