Palmarès des marocains influents

Abdellatif Bendahane

Ancien Monsieur Afrique du Maroc, il a marqué de son empreinte la direction des Affaires africaines au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. C’est en 2005 qu’il a été nommé à la tête de ce département devenu stratégique depuis que le Souverain  a fait de l’Afrique l’un des grands axes de la diplomatie marocaine, et le terrain de chasse des grands groupes marocains. Atteint par la limite d’âge, son départ à la retraite fut retardé par Salaheddine El Othmani pour services rendus et en attendant de lui trouver un remplaçant à sa hauteur. Abdellatif Bendahane sera ainsi reconduit en 2011 au poste qu’il ne quittera qu’en septembre 2012. Depuis, l’ancien directeur des Affaires africaines au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a été nommé conseiller du Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré et a créé parallèlement BD Consulting for Africa qui conseille et accompagne tous les acteurs intéressés par le marché africain. Il faut dire que son passage à la tête de la Direction des affaires africaines des Affaires étrangères lui a permis à la fois de tisser un réseau de haut niveau dans les pays africains et de mieux appréhender tous les enjeux du continent.


Il a ainsi promu la présence de plusieurs acteurs économiques marocains au Burkina. A ce sujet,  plusieurs entreprises marocaines sont déjà installées au « Pays des Hommes intègres » dans les secteurs tels que les télécoms, la banque, les matériaux de construction, le transport aérien, les médias et l’habitat. Aujourd’hui, en plus de la consolidation et du suivi des projets précités,  Abdellatif Bendahane concentre son action sur la formation, la santé, l’agriculture et autres nouveaux axes de coopération, notamment la diplomatie où le Président Blaise Compaoré joue un rôle majeur dans la région. A noter qu’en Afrique, le Président burkinabé est considéré par les puissances étrangères, notamment les Etats Unis, la France et la Chine comme un  personnage central, écouté et respecté. A titre d’exemple, l’ancien Monsieur Afrique du Maroc a mis en place, en collaboration avec le gouvernement marocain, un programme d’informatisation du ministère de la Justice burkinabé et d’archivage du ministère des Affaires étrangères.  Par ailleurs, son action a permis aux groupes marocains Addoha  et CIMAF, respectivement  spécialisé dans l’immobilier et l’industrie du ciment, de lancer la construction d’une usine de ciment à Ouagadougou qui va permettre le recrutement direct et indirect de 500 personnes avec un plan de formation de plusieurs mois prévu au Maroc et de mettre en place un programme de logements sociaux en partenariat direct avec le gouvernement burkinabé. 

 
Article précédent

Moha Ouali Tagma

Article suivant

Roger Sahyoun