Maroc – UE

Abderrahim Atmoun : « La grande majorité des députés européens souhaitent préserver les relations avec le Maroc »

Le coprésident de la Commission Parlementaire Mixte Maroc-Union Européenne (UE), Abderrahim Atmoun, a réagi par rapport au dernier développement des relations Maroc-UE sur l’accord agricole.


« La Commission Parlementaire mixte Maroc-Union Européenne, organe de travail essentiel aux relations entre le Parlement marocain et le Parlement européen, que j’ai eu l’honneur de co-présider avec mon homologue Pier Antonio Panzeri, a toujours œuvré, dans le cadre d’une démarche constructive, à préserver et à développer des relations privilégiées entre le Royaume du Maroc et l’Union Européenne.

Les travaux de cette commission et les acquis du Maroc, patiemment construits, ne peuvent aujourd’hui faire l’objet de tentatives de perturbations, ni d’une quelconque remise en cause.

Je rappelle que le Maroc et l’Union Européenne sont liés par un accord agricole, fruit d’une longue et riche expérience de coopération. L’application de cet accord est effective sur l’ensemble du territoire marocain et ce conformément aux principes et à l’esprit qui ont présidé à son élaboration.

La grande majorité des députés européens sont sensibles aux enjeux de ce dossier et souhaitent préserver des relations de qualité et de confiance avec le Maroc ; un partenaire fiable, solide et engagé. Ils encouragent la politique agricole volontariste du Royaume du Maroc, soutiennent l’accord agricole en vigueur, et, de manière plus large, le partenariat stratégique et privilégié entre le Maroc et l’Union Européenne.

La Commission Parlementaire mixte Maroc-Union européenne continuera à œuvrer pour prémunir les intérêts des deux parties contre toute tentative de manipulation et entend travailler de concert avec les structures concernées, au sein de l’UE, pour faire respecter les engagements inscrits dans l’accord agricole ».

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

SIEL 2017 : 702 éditeurs exposeront 100.000 titres

Article suivant

Le Sud-africain Delta Mara cible l’industrie et l’hôtellerie