Media

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

« Ach Waqe3 » est l’une des émissions phares de  MFM Radio traitant  des faits saillants de l’actualité du jour. Elle est décryptée par le journaliste politique et économique Jamal Berraoui.


Sept sujets sont abordés au cours de cette émission de ce mardi 19 novembre 2019 :

-Le Tihad Athletic Sportif de Casablanca (TAS) a remporté la coupe du Trône de football face au Hassania d’Agadir (HUSA), le lundi 18 novembre à Oujda. Il y avait du bon football, de  l’engagement et le TAS n’a pas volé la coupe. Le Hassania a très bien joué mais a raté beaucoup d’occasions, relève Berraoui. Il félicite les deux équipes pour leur esprit sportif et leur fair-play. Il estime que l’avenir ne peut être assuré et construit qu’en dupliquant des quartiers à l’image de Hay Mohammadi où l’art et la culture sont omniprésents et non pas des cités dortoirs. Pour Berraoui, l’homme le plus heureux par la victoire du TAS est incontestablement le grand militant Abderrahmane Youssoufi pour la simple et bonne raison qu’il est l’un des pères fondateurs de ce club. A la lumière de la finale et le grand jeu sorti par les joueurs, Berraoui arrive à la conclusion que les deux équipes casablancaises, le Raja et le Widad ne savent pas recruter et dilapident beaucoup d’argent. Il donne l’exemple de deux joueurs qui, après avoir été chassés du Wydad par l’ex entraîneur Benzarti, ont atterri au TAS et la consécration était au rendez-vous lundi, ou bien le recrutement du grand joueur sénégalais Malik Cissé. On peut avoir un grand championnat national à condition d’avoir de grands dirigeants !

-Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré lundi soir au cours d’une conférence que les Etats-Unis ne considèrent pas « illégitimes » les colonies israéliennes en Cisjordanie par rapport au droit international. Berraoui relève qu’une telle démarche signifie la mort et la fin du rêve d’un Etat palestinien. Il souligne qu’il est normal que Netanyahu soit aux anges alors que les arabes n’arrêtent pas de pleurnicher en invoquant le droit international. L’analyste souligne que c’est l’ordre de la force qui règne. Comment parler de droit avec un occupant arrogant ? On n’applique ce droit international que pour casser les arabes, regardez l’Irak, la Libye ou l’Afghanistan, a-t-il dit. Au Conseil de sécurité, on n’a eu recours qu’au Chapitre 7 de l’ONU pour justifier les invasions des pays arabes ! Pour lui, la Ligue arabe est un grand mensonge et les vieux dirigeants palestiniens, à l’instar du négociateur en chef  Saeb Erekat, doivent prendre leur retraite. Berraoui considère que la noble et juste cause palestinienne est un fonds de commerce vendu par les Arabes depuis longtemps. Trump ne fait que légitimer le non droit avec le feu vert pour Israël d’annexer le Golan occupé ou le transfert de l’ambassade américaine à Al Qods. Berraoui estime que la meilleure arme actuellement pour le peuple palestinien est le recours à la désobéissance civile et ne pas compter sur le droit international ou négocier avec Netanyahu, un criminel de guerre.

#آش_واقع* محمد عبد النباوي، رئیس النيابة العامة : "احترام استقلال السلطة القضائية لا يتأتی، فقط، بعدم التدخل في أحكام القضاة ومقرراتهم، وإنما كذلك بالكف عن تناول الشأن القضائي خارج سياق الدستور في نقاشات أعضاء البرلمان". * إحالة أربعة أشخاص على المحكمة على خلفية إيقاف شخص ظهر بشريط فيديو وهو بصدد مساومة سيدة من أجل التدخل لفائدة والدتها المعتقلة بالسجن * بومبيو يعلن “شرعية” المستوطنات بالضفة الغربية. * الغاء جميع طلبات العروض المتعلقة بتجهيز مستشفى جهوي جديد ضمن مشروع بقيمة 60 مليار سنتيم. * اليوم العالمي للمراحيض .. 3 ملايين مغربي لا يملكون "دورات مياه".رفقة ماء العينين عيناني والخبير السياسي والإقتصادي جمال براوي مباشرة على إم إف إمwww.mfmradio.ma#instagram : radiomfmofficiel#achwa9a3 #mfm #mfmradio #carte_blanche #inanimaelainine

Publiée par RADIO MFM Officiel sur Mardi 19 novembre 2019

-Mohamed Abdennabaoui, procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du ministère public a déclaré, samedi lors du 2ème Forum de la justice de la ville de Laâyoune sur « l’indépendance du ministère public et son rôle dans le processus de l’indépendance du pouvoir judiciaire que « le respect de l’indépendance du pouvoir judiciaire ne consiste pas seulement à ne pas s’immiscer dans les jugements et décisions des juges, mais également à cesser de traiter les questions judiciaires en dehors du cadre de la constitution dans les débats des membres du parlement. » Berraoui estime qu’on apprend encore le sens de l’indépendance de la justice. Il fait un flashback en parlant de feu Hassan II lorsque la question de l’indépendance de la justice s’est posée. On a publié un document appelé texte de Bahnini qui dit que ce n’est pas le juge qui exerce la justice mais prononce ou rend son verdict au nom du Roi. Par conséquent, le juge n’est pas indépendant mais a une procuration du Roi. « Aujourd’hui, on essaie d’apprendre l’indépendance de la justice, mais ce qui me perturbe c’est l’absence de la connaissance juridique chez le législateur. Il n’est pas du droit du parlement de gracier un criminel. Un chèque sans provision constitue un crime. La seule personne habilitée à accorder une grâce c’est le Roi. On n’avancera pas tant qu’on envoie au parlement des députés qui sont des législateurs mais ignorent le Droit », souligne l’analyste de MFM en ajoutant que le parlement a porté atteinte aux prérogatives de la justice et par conséquent le procureur général Abdennabaoui a raison.

-Le procureur du Roi a indiqué, dans un communiqué, que quatre personnes ont été déférées devant le Tribunal de première instance (TPI) de Casablanca sur fond de l’arrestation de la personne parue dans une vidéo en train de négocier avec une femme, pour intervenir en faveur de la mère de celle-ci détenue en prison afin d’obtenir une peine atténuée en contrepartie d’une somme d’argent.

Pour Berraoui, on ne vit pas sur Mars. On doit savoir que derrière le tribunal de Casablanca, dans les cafés, il y a des courtiers qu’on peut entendre dire qu’ils ont la possibilité d’intervenir auprès des juges. Généralement, ce sont des escrocs portant atteinte au prestige de la magistrature. Même si on a enregistré des cas de corruption impliquant un petit nombre de juges. La justice doit sévir dans ce genre d’affaires. Autre problème, la justice est lente. L’exemple du Casino Essadi traîne depuis 14 ans. Il y a des vidéos qui incriminent les gens. Il y a aussi des affaires d’héritage qui n’ont pas été réglées depuis 50 ans et bien d’autres affaires. Dans ce projet de la loi de finances 2020, on prévoit une exonération fiscale pour la personne qui veut vendre sa  résidence principale et acquérir une autre avant l’expiration d’un délai de six ans mais sous certaines conditions dont l’obligation d’investir une partie du montant dans l’achat d’une autre résidence principale dans les six mois de la date de la vente et à condition que le prix de l’immobilier ne dépasse pas les quatre millions de dirhams. Berraoui qualifie le projet de positif et raisonnable. Toutefois, il demande à ce que les maisons secondaires doivent être plus taxées. Certaines qui valent des centaines de millions sont fermées. Le propriétaire paie le syndic mensuellement et une petite somme annuelle pour la commune ! Ces résidences secondaires fermées sont des capitaux qui dorment. Il faut réactiver les impôts.

-Les titres de la presse algérienne sont centrés sur la présidentielle algérienne prévue le 12 décembre prochain et les cinq candidats qui ont démarré leur campagne électorale sous tension. Malheureusement, le Hirak a condamné la presse algérienne, note Berraoui. Les cinq candidats ont été hués et chassés. La crise algérienne aura du mal à trouver une issue. L’armée va organiser ses propres élections et les institutions qui sortiront des urnes seront rejetées par le peuple. L’homme fort est le Général Gaid Salah.

-Le ministère de la Santé a annulé les appels d’offres relatifs à l’équipement d’un nouvel hôpital régional à Rabat dans le cadre d’un projet de 60 milliards de centimètres et ne donne aucune explication justifiant cette annulation alors que l’ouverture des plis était prévue pour le 5 décembre prochain. Berraoui juge que lorsqu’on fait les appels d’offres, on dispose d’un budget, d’une étude et d’un plan. Mais quand on refuse de nous informer sur les véritables raisons de cette annulation, cela dépasse l’entendement. L’analyste pense que les chargés de ce dossier sont soit  irresponsables soit ils ne nous prennent pas pour des citoyens.

Dans la même foulée et sur un registre environnemental, on évoque les espaces verts à Casablanca. Berraoui note que le jardin du parc de la Ligue arabe est ce qu’on a de meilleur. On doit voir comment le préserver après son inauguration : maintenance, sécurité et en faire un bon espace du vivre avec des petits commerces. C’est un monument et un patrimoine à préserver. Il en veut pour preuve le laisser aller qui sévit au jardin de l’Hermitage. Il a été délaissé deux ans après sa rénovation pour devenir un refuge pour délinquants et dépravés. Pourquoi ne pas créer une police municipale chargée de l’environnement, propose Berraoui.

Carte blanche : Le projet de révision du code pénal instauré par Mustapha Ramid en 2016 doit être revu. Mohamed Aujjar, un grand militant et défenseur des droits de l’Homme voulait l’amender mais il l’a laissé. Aujourd’hui, la question des libertés individuelles s’est imposée à la société. Il y a eu un débat et il y aura encore de virulents débats entre conservateurs et progressistes. On ne doit pas le limiter à la question de l’avortement. Il faut revoir aussi les peines par rapport à certains délits, comme le viol ou le phénomène du «T’charmil» de jeunes délinquants qui alimentent le sentiment d’insécurité chez les citoyens marocains. Les peines légères ne sont pas dissuasives. La justice doit sévir sur ce registre.

« Ach Waqe3 » est une émission incontournable. Elle est diffusée sur les ondes de MFM Radio de lundi à vendredi à partir de 12h30. Elle est rediffusée le même jour à 19h30.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

ADM : circulation suspendue entre Larache et Moulay Bousselham

Article suivant

L'allemand ContiTech s’installe à Tanger Automotive City