Médias

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

« Ach Waqe3 » est l’une des émissions phares de MFM Radio traitant des faits saillants de l’actualité du jour. Elle est décryptée par le journaliste politique et économique Jamal Berraoui.


Dans l’émission de ce mardi 28 janvier, le débat porte sur les sujets suivants :

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, aujourd’hui au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée à la situation des citoyens marocains se trouvant dans la province chinoise de Wuhan, mise en quarantaine par les autorités chinoises à cause du coronavirus. Sa Majesté le Roi a donné Ses Très Hautes Instructions pour le rapatriement de la centaine de ressortissants marocains, essentiellement des étudiants, se trouvant actuellement dans cette province. Le Souverain a également ordonné que les mesures nécessaires soient prises au niveau des moyens de transport aérien, des aéroports appropriés et des infrastructures sanitaires d’accueil spécifiques. SM le Roi a aussi ordonné au Chef du gouvernement et aux différents responsables présents, chacun dans son domaine de compétence, d’assurer le suivi et la coordination adéquats.

La situation dans la ville chinoise Wuhan est devenue intenable, lance Jamal Berraoui. Les étudiants marocains disent qu’ils n’ont pas assez de provision pour subsister durant cette quarantaine. La situation devient plus dangereuse avec un bilan qui dépasse la centaine de victimes. Le rapatriement des ressortissants marocains est une décision raisonnable. Plusieurs pays dont la France, l’Allemagne, le Canada et le Japon l’ont déjà fait. Maintenant, il va falloir prendre les précautions nécessaires d’accueil en quarantaine de ces marocains après leur rapatriement. Le ministère de la Santé devra prendre les mesures qui s’imposent dans ce genre de situations. L’analyste de Radio MFM a par ailleurs appelé à arrêter de dramatiser les choses. Il a indiqué que la centaine de morts sont des vieux et des personnes malades. Nos étudiants sont des jeunes et même si certains sont touchés par le virus ils peuvent être soignés.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal à Rabat, la cérémonie de présentation du «Programme intégré d’appui et de financement des entreprises» et de signature des conventions y afférentes. Ce programme s’articule autour de trois principaux axes, à savoir le financement de l’entreprenariat, la coordination des actions d’appui et d’accompagnement de l’entreprenariat au niveau des régions et l’inclusion financière des populations rurales, a poursuivi Benchaâboun, notant que ce programme comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

Le wali de Bank AL-Maghrib a affirmé que ce programme prévoit l’application d’un taux d’intérêt préférentiel de 1.25% et la couverture du milieu rural.

L’analyste de Radio MFM récapitule que Bank Al-Maghrib promet de refinancer les crédits. C’est-à-dire qu’à chaque fois qu’une banque accorde un crédit elle peut recevoir le montant du crédit à un taux de 1,25%. Ainsi Bank AL-Maghrib supporte la charge de tous ces crédits. Cette opération présente un certain nombre de points très positifs. Les banques sont engagées. Néanmoins, il y a un problème technique qui réside dans l’accès des porteurs de projets à ces offres de crédits. Une bonne partie ne dispose que d’idées sans business plan et sans présentation de leurs projets ; les banques ne vont pas faire ce travail à leur place. Mais il faut voir la moitié pleine du verre. Aujourd’hui, ce sont des décisions qui ont été prises et Jouahri est un homme sérieux. Il a rappelé une procédure entamée en 2012 avec un budget de 6 milliards de dirhams destiné aux banques que celles-ci devaient consacrer aux porteurs de projets. Mais il s’est avéré que ce montant n’a pas été utilisé. C’est pour cela que la réunion d’hier est venue pour mener le pilotage de ce programme jusqu’au bout. On devrait au moins réaliser 80% du projet. Un comité de pilotage devait être mis en place pour le suivi de ce programme et procéder à des évaluations continues. Une chose dont je suis convaincu est que tous les projets pris en charge par le roi réussissent.

#آش_واقعجلالة الملك تعليماته تعليماته لإعادة مئة مواطن مغربي من الصينجلالة الملك يترأس تقديم "البرنامج المندمج لدعم وتمويل المقاولات" وتوقيع الاتفاقيات المتعلقة به. وفاة طفل بورش للاشغال بتافراوت وغياب مستشفى محلي بالمنطقةالبحرية الملكية تحبط عمليتين كبيرتين لتهريب المخدراتمواطن مغربي مقيم بليبيا يلقى مصرعه جراء سقوط قذيفة شرق طرابلس#instagram : radiomfmofficiel#achwa9a3 #mfm #mfmradio #carte_blanche #inanimaelainine

Publiée par RADIO MFM Officiel sur Mardi 28 janvier 2020

-Le tribunal de première instance de Taroudant a condamné hier le professeur qui a agressé une élève à 10 mois de prison dont 6 mois ferme. Une affaire qui a enflammé les réseaux sociaux. Tandis qu’une partie confirme l’agression, les enseignants et d’autres citoyens soutiennent leur collègue en excluant tout acte d’agression par le professeur.

L’analyste de Radio MFM indique qu’il ne peut pas donner son avis dans cette affaire puisqu’il ne connait pas la vérité. Il pense qu’en ne peut pas se baser sur la bonne conduite du professeur. Si le tribunal a jugé qu’il l’a fait c’est que c’est vrai. Berraoui rappelle que ce phénomène de violence dans les classes implique les deux parties, les enseignants d’une part et les élèves de l’autre. Jadis, les punitions étaient raisonnables ; des coups de bâtons sur la paume de la main. Aujourd’hui, avec les droits des enfants, ce genre de choses c’est de l’histoire ancienne. Dans le cas de cet enseignant de Taroudant la fille a été cognée sur ses yeux ; ce n’est plus une punition « normale », nous sommes devant un cas de bagarre de rue. Encore une fois je ne condamne pas cet enseignant car je ne suis pas un témoin. Berraoui pense que si on restitue à l’école sa valeur et sa place d’institution éducatrice, les enseignants n’auront plus besoin d’utiliser la violence.

-Le site d’information Goud rapporte qu’un enfant âgé de 9 ans est mort hier soir à Tafraout suite à l’effondrement d’un mur dans un chantier de construction à proximité d’un courant d’eau sec abritant des travaux publics. Selon la même source, la victime a été conduite à l’unique centre hospitalier avant d’être transportée à l’hôpital provincial de Tiznit mais elle a rendu l’âme avant d’y arriver. Des manifestations ont eu lieu après la mort de l’enfant réclamant la création d’un hôpital à Tafraout et que le chef du gouvernement vienne s’enquérir de la situation de sa ville natale.

C’est un sujet à multiple dimensions, relève Berraoui. Il y a d’abord les conditions de vies insupportables qu’on peut voir à l’œil nu. Il y a des maçons qui travaillent sans mesures de sécurité pour eux et pour les passants. Les lois existent, il suffit de les appliquer. Par exemple, d’après la loi, il faut mettre un siège de six mètres autour d’un chantier. Ces mesures de précautions ne sont pas appliquées. Je l’avais signalé avant, les accidents de travail tue autant de personnes que les accidents de la circulation. Autre point dans cette affaire le manque flagrant d’hôpitaux dans des régions du Maroc. Dans des villages par exemple, les scorpions et serpents tuent à cause de l’absence de centres hospitaliers pour sauver des vies.

-Un ressortissant marocain résidant en Libye a été tué, samedi soir, par la chute d’obus de mortier sur l’Est de Tripoli, a annoncé dimanche le Consulat général du Royaume en Tunisie. Le consulat a indiqué avoir « appris avec grand regret le décès du ressortissant marocain (A.Ch), âgé de 42 ans et résidant en Libye, suite à la chute samedi soir d’un obus de mortier dans la zone de Arada à Souq Jomaa (Est de Tripoli) ».

Jamal Berraoui rappelle que beaucoup de Marocains vivent en Libye bien avant 2011. Aujourd’hui, la situation dans ce pays maghrébin en état de guerre est devenue dangereuse, mais ces résidents marocains n’ont pas le choix ; ils y sont installés et y travaillent. Le Maroc a envoyé en 2018 des avions spéciales pour rapatrier les ressortissants marocains mais beaucoup sont restés parce qu’ils n’ont pas une alternative dans leur pays.  

Carte blanche : Jamal Berraoui la consacre aujourd’hui à un triste évènement que le président américain va célébrer en cette fin d’après-midi. Il s’agit de sa proposition qu’il appelle le deal du siècle qu’Israël considère comme un évènement historique. En fait c’en est un, puisque c’est la première fois que les Etats Unis dévoile sa véritable ambition au Proche-Orient, autre que celle de parvenir à un accord. Cette proposition consiste à ce que le Golan et Jérusalem sont israéliens, ne reconnait pas l’Etat palestinien… et propose en contrepartie d’offrir aux Palestiniens 50 milliards de dollars pour quils abandonnent leur cause !

« Ach Waqe3 » est une émission incontournable. Elle est diffusée sur les ondes de MFM Radio du lundi au jeudi à partir de 12h30 et le vendredi de 12h à 13h et rediffusée les mêmes jours à 19h30.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Bruno Le Maire en visite au Maroc

Article suivant

Nomination : Lucas de Meo aux commandes de Renault