Portrait

Achraf El Boustani, Directeur général de Ford Afrique du Nord : L’homme de la situation

Achraf El Boustani a pris les commandes de la direction Afrique du Nord du groupe automobile américain Ford après sa nomination en tant que directeur général en juin 2017. Le jeune manager marocain de 40 ans, a désormais pour mission de consolider le positionnement de la marque et de booster ses parts de marché en donnant un nouveau souffle aux ventes du géant américain sur les cinq marchés de la région.


Depuis qu’il a pris les commandes de la direction Afrique du Nord du géant constructeur automobile américain Ford, suite à sa nomination en tant que Directeur général des opérations pour l’Afrique du Nord, Achraf El Boustani ne ménage aucun effort pour renforcer davantage le positionnement de la marque sur les différents marchés de la région. D’ailleurs, « une de mes premières priorités en 2019, concerne l’enrichissement de la gamme SUV qui représente le futur de l’industrie automobile et qui est l’ADN de Ford», confie-t-il. Et pour y arriver, le jeune manager marocain peut compter sur la détermination de ses équipes, prêtes à appuyer sur l’accélérateur.

Basé au Maroc, où l’industriel américain a logé son siège régional, Achraf El Boustani, diplômé de l’Institut national polytechnique de Toulouse, a pour mission de poursuivre l’accélération de la croissance des ventes et l’amélioration de la compétitivité de la marque en Afrique du Nord. Une lourde tâche qu’Achraf El Boustani prend à-bras-le-corps. Et ce, d’autant plus que l’Afrique du Nord représente un axe important dans la stratégie globale du groupe Ford.

D’ailleurs, Jacques Brent, président de Ford Middle East & Africa, n’a pas caché son impatience, dans le communiqué annonçant la nomination d’Achraf El Boustani en juin 2017, «de voir les marchés nord-africains de la marque se développer sous la conduite du nouveau directeur général régional ». Une pression de plus pourrait-on dire. Mais, pour le manager marocain, ce n’est qu’une marque de motivation supplémentaire de la part du top management du groupe américain.

Un manager chevronné

Fin connaisseur desdits  marchés, le nouveau directeur général déploie sa stratégie depuis plus d’un an, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès est bel et bien au rendez-vous. « Nous continuerons à développer nos parts de marché et à répondre toujours plus précisément aux besoins de nos clients, qui savent que nos produits et services offrent une expérience de classe mondiale », avait-il assuré en juin en 2017.

«J’ai également pour objectif le renforcement de notre position en matière de Customer Value, et ce, en continuant à offrir les meilleurs produits et les meilleures solutions en termes de service et financement », ajoute le jeune manageur de 40 ans. Toutes les actions de sa stratégie à la tête de cette direction régionale doivent concourir à l’amélioration de la profitabilité de la marque. Dans ce sens, Achraf El Boustani entend mettre un accent particulier sur les nouveaux projets de mobilité durable dans la région.

«Nous sommes très engagés dans le lancement de nouveaux projets de mobilité dans la région. Au final, l’objectif ultime est de devenir encore plus efficace et efficient, tout en orientant davantage Ford vers le client, le marché et les produits », précise-t-il. Un engagement fort de la marque américaine, qui ne cesse aussi d’innover en faveur de la clientèle, comme lorsque Ford a signé en 2016 un partenariat avec le leader du crédit conso Wafasalaf pour lancer une offre de financement exclusif baptisée «Ford Salaf» visant à faciliter la vie à sa clientèle en matière de financement.

Un parcours complet

Né à Marrakech en avril 1979, Achraf El Boustani a obtenu son baccalauréat en 1996. «J’ai deux sœurs et un frère avec lesquels j’ai des liens très forts. Je garde aussi d’excellents souvenirs de mon enfance dans la ville ocre. Et de plus, je partage la même date d’anniversaire que l’emblématique Ford Mustang !», souligne-t-il. «J’ai eu un parcours assez complet. Après mon bac, je me suis orienté vers les métiers de l’ingénierie. J’ai ensuite effectué une classe préparatoire aux grandes écoles au lycée Mohammed V et j’ai quitté le Maroc pour Toulouse en 2001, où j’ai intégré l’École Nationale Supérieure d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications (Enseeiht) dans la filière Automatique et Informatique Industrielle. Par la suite, j’ai rejoint Aix-en-Provence, où j’ai obtenu en 2005 un master en management à l’Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien. J’ai aussi plusieurs certifications en Gestion de Projet et Lean Six Sigma, une approche qui m’a permis d’accroître mon expertise en matière de performance des entreprises », détaille Achraf El Boustani sur son parcours.

Après cette étape, celui qui se définit comme quelqu’un de très engagé dans son travail, entame sa carrière professionnelle à Paris où il décroche son premier job dans le développement informatique chez Areva. « J’ai poursuivi en France dans l’ingénierie informatique pour les télécoms en intégrant Ausy, avant de rejoindre Royal Air Maroc en 2002 pour le pilotage du projet d’atelier avionique Atec. J’ai passé dix ans à la RAM, où j’ai eu l’opportunité d’accéder à plusieurs postes en accumulant une grande expérience dans l’aéronautique qui est un secteur technologique régulé par des standards internationaux. J’ai acquis des expertises en ingénierie, mais aussi en gestion de maintenance, en qualité et amélioration continue, etc. En 2012, je me suis orienté vers les ventes dans le secteur automobile, pour lequel j’ai toujours eu un vif intérêt. J’ai rejoint le distributeur de BMW au Maroc, puis CNH, une filiale de Fiat, où j’ai occupé le poste de Sales Manager pour la marque New Holland en Afrique du Nord et de l’Ouest. En 2015, j’ai saisi l’opportunité de participer au pilotage du bureau de Ford Motor Company à Casablanca en tant que General Field Manager.

Deux ans plus tard, j’ai été promu au poste de Managing Director North Africa pour un territoire qui va du Maroc à l’Egypte», fait remarquer le jeune manager. Il va sans dire, qu’Achraf El Boustani a de la ressource et l’expertise nécessaire pour mener à bien sa mission à la tête de la direction Afrique du Nord de la marque américaine

BIO EXPRESS

1979 : Naissance à Marrakech
1996 : Obtention du BAC
2002 : rejoint Royal Air Maroc (RAM)
2017 : Nomination en tant que Directeur de  la Direction Afrique du Nord de Ford

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La Chambre de commerce britannique organise une conférence sur la green finance

Article suivant

Les écosystèmes, un levier de compétitivité et de croissance