Société

Acquisition de la nationalité française : les Marocains en tête

Les Marocains dominent la liste des étrangers ayant acquis la nationalité française, selon les statistiques officielles de l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat).


Quatrième pays en Europe à octroyer le plus la nationalité, loin derrière le Royaume-Uni, et proche de l’Allemagne et de l’Italie, la France semble généreuse vis-à-vis des Marocains dans sa politique d’octroi de la nationalité française. En effet, les Marocains dominent la liste des étrangers ayant acquis ce sésame, selon les données 2018 d’Eurostat. 15.390 Marocains sont devenus français. Ils sont suivis par les Algériens (14.867), Tunisiens (6.687), Turcs (5.101), Comoriens (3.903), Maliens (3.662), Britanniques (3.268), Ivoiriens (3.012), Sénégalais (2.949) et Congolais (2.935). Il ressort ainsi de ce classement que les Maghrébins sont de loin les ressortissants les plus accueillis, suivis des turcs et des personnes originaires de plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. Côté européen, les Britanniques caracolent en tête.

Lire aussi|Prise en charge des personnes atteintes de coronavirus : voici les changements

Globalement, 62 % des nouveaux Français sont d’origine africaine, 20 % viennent d’Europe. 9 % sont originaires d’Asie, 7 % d’Amérique et 2 % d’Océanie. Pour rappel, quatre canaux sont offerts aux candidats à la nationalité française : par le « sang », par le « sol », en se mariant ou en étant naturalisé.

En Europe, si 108. 000 personnes sont devenues françaises, le Royaume-Uni est le pays qui octroie le plus de nationalité (157. 000), suivi de l’Allemagne (116. 000) et de l’Italie (112. 000), d’après un comparatif européen réalisé en 2018 par Eurostat.

Lire aussi|Tourisme : La CNSS lance le 8 septembre un portail réservé aux indemnités Covid-19

 
Article précédent

Tourisme : un portail CNSS pour les indemnités Covid-19

Article suivant

Coronavirus : ce que coûte la prise en charge d’un patient dans une clinique privée