TransportFlash-eco

ADM : baisse de 82% du résultat net

Le résultat net de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) est passé de -2,15 milliards de DH en 2015 à -3,9 milliards de DH en 2016, accusant une baisse de 82%, indique le rapport d’activité 2016 de l’entreprise publique.


Cette baisse est due à des « charges exceptionnelles » de la société, notamment les provisions dédiées aux grosses réparations réparties sur le rappel pour les exercices antérieurs (2,5 milliards de DH) et la dotation au titre de l’exercice 2016 (737 millions de DH), ainsi que le reprofilage de la dette obligataire, explique le rapport. Ce reprofilage, qui concerne un nominal de 5,9 milliards de DH, s’est fait à travers l’émission de nouvelles obligations garanties par l’État, en échange des anciennes non encore amorties, et ce moyennant une soulte de 649 millions de DH, précise le rapport de ADM.

Quant à la dotation pour la couverture du risque de change, elle s’est élevée à plus de 1,02 milliard de DH au titre de l’année 2016, relève la Société nationale des Autoroutes du Maroc, notant que le remboursement anticipé d’une partie de la dette en dinar koweïtien (3 milliards de DH), financé par un prêt de 2,9 milliards de DH contracté auprès de banques de la place et garanti par l’État, a permis de réduire le risque de change que présente le dinar koweïtien.

En ce qui concerne les charges d’exploitation, ADM note une hausse de 87% au titre de l’année 2016, s’élevant ainsi à environ 4,47 milliards de DH, contre 2,4 milliards de DH en 2015. Le rapport fait également ressortir un résultat financier de -2,4 milliards de DH en 2016, contre -2,16 milliards de DH une année auparavant, qui inclut notamment la dotation pour la couverture du risque de change, ainsi qu’une provision financière de la soulte relative à l’opération de restructuration de la dette obligataire.

La nouvelle stratégie financière, définie par ADM, consiste à mettre en œuvre une réelle ingénierie financière, afin de gérer activement la dette pour en atténuer le coût, diversifier les sources de financement pour assurer la réalisation des grands projets à moindre coût, et obtenir un financement bancaire local pour rembourser les dettes en devises et par conséquent, minimiser le risque de change.

Pour rappel, créé en 1989, ADM est une entreprise publique qui a plusieurs missions, notamment la construction, l’entretien et l’exploitation d’autoroutes qui lui sont concédées par voie de concessions ou contrats et la gestion, la protection et la conservation du domaine public dépendant du réseau de transport mis à sa disposition.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Wafa Assurance parie encore plus sur la prévention

Article suivant

L'opérateur virtuel catalan FonYou débarque au Maroc