Infrastructures

ADM Projet enchaîne les contrats en Afrique subsaharienne

ADM Projet, filiale d’ingénierie du groupe Autoroutes du Maroc (ADM), multiplie les projets sur le continent. Côte d’Ivoire, Sénégal, Soudan, Mauritanie… ADM Projet tisse sa toile.


La filiale d’expertise technique de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (société publique) a de beaux jours devant elle en Afrique subsaharienne. ADM Projet tisse, en effet, sa toile sur le continent. Côte d’Ivoire, Sénégal, Soudan… l’entreprise, qui pilote les grands projets autoroutiers du Royaume sous la houlette de sa maison mère ADM, déploie son expertise dans plusieurs pays. L’Afrique de l’Ouest est surtout en ligne de mire de la société. « Nous avons beaucoup de projets en Afrique subsaharienne », confirme le top management de ADM Projet.

Lire aussi| Relance économique: l’opérationnalisation du fonds Mohammed VI pour l’investissement est imminente

« Nous travaillons actuellement sur un projet en Côte d’Ivoire. En plein confinement dû à la pandémie, nous avons réussi à décrocher un marché avec le Fonds d’entretien routier de la Côte d’Ivoire. Il s’agit d’auditer à peu près une centaine de contrats de marché sur ce pays. D’ailleurs, je rappelle que c’est ADM, notre maison mère, qui a mis en place le système de péage du réseau autoroutier ivoirien », poursuit le top management. Au fil des années, ADM Projet a fait évoluer son expertise, et se positionne aujourd’hui comme une société d’ingénierie à part entière. Un argument de plus qui séduit beaucoup de partenaires africains.

Lire aussi| Relance économique : le BTP retrouve sa dynamique

« C’est ADM Projet, qui a aussi assisté le gouvernement ivoirien pour la définition du schéma autoroutier du pays dans la construction de son premier tronçon autoroutier », apprend-on. Et il n’y a pas que la Côte d’Ivoire. ADM Projet a aussi assisté le Sénégal sur un certain nombre de projets. En Mauritanie et au Soudan, également, la filiale de ADM a décroché des marchés récemment. Il va sans dire, que l’Afrique de l’Ouest où le déficit en infrastructures autoroutières est important, constitue un bon terreau pour l’entreprise.

 
Article précédent

Engrais : OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions de dollars

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio