High-Tech

Administrations et Banques, premiers investisseurs en IT

Le secteur public et les banques sont les secteurs au Maroc qui ont eu plus recours aux technologies de l’information (IT) en 2012. Par ricochet, elles ont contribué à positionner le Maroc au 7 ème rang dans la région META en termes de croissance et de maturité IT.
 


Les banques et les administrations publiques occupent les deux premières places en termes de dépense d’investissement IT pour l’année 2012. C’est ce qui ressort de la première édition du Baromètre des DSI (directeurs de systèmes d’information) marocains. Une étude réalisée par International Data Corporation (IDC) en collaboration avec l’Association  des Utilisateurs des Systèmes d’Information au Maroc (Ausim). En effet, selon ce rapport, les dépenses engagées en matière de TIC par les entités du gouvernement marocain devraient se chiffrer à près de  50 millions de dollars en 2012. Il s’agit d’un budget qui place le secteur public à la tête des secteurs ayant une maturité IT.  Ainsi, l’Administration devrait continuer sur sa lancée pour atteindre un chiffre d’investissement de 200 millions de dollars  à horizon 2015.

Déjà pour cette année, les investissements du secteur public vont atteindre une croissance annuelle de 10 30 Du 1er au 7 février 2013 ENTREPRISES & MARCHÉS % en 2013 entraînant une croissance dynamique du marché IT marocain, selon IDC. «Il s’agit d’une croissance maintenue qui entrainera une croissance dynamique du marché IT marocain», confirme Ouafa Kathir, Directrice Générale IDC Afrique du Nord et Afrique Francophone. Le secteur bancaire, quant à lui, a occupé en 2012 la deuxième position en termes d’investissement  IT. En effet, «48 % des investissements du secteur sont dédiés aux IT, notamment les services et logiciels», ajoute la Directrice Générale IDC Afrique du Nord et Afrique Francophone. 

Ce pourcentage connaitra une hausse considérable dans les trois prochaines années. Et pour cause, l’augmentation de l’utilisation de chaînes numériques alternatives dans le secteur des services financiers. Maroc, pionnier africain Aujourd’hui, grâce aux investissements engagés par ces deux secteurs, le Maroc enregistre actuellement une meilleure performance en termes de croissance et de maturité IT. Il occupe en effet, la 7ème position dans la région META (Afrique, Moyen Orient et Turquie), derrière l’Afrique, la Turquie, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unies, l’Égypte et Nigeria. Cette place est vouée principalement grâce aux différents programmes  lancés par le gouvernement pour vulgariser l’usage des nouvelles technologies et faciliter leurs accès. A noter que le Royaume est à l’opposé de ces marchés caractérisés par un investissement IT orienté  services et logiciels. Plus de 77 % du total des dépenses IT au Maroc est consacré à l’infrastructure contre 71 % pour les  pays de MEA (de l’Afrique et Moyen Orient) et 48% pour le marché mondial. ■

 
Article précédent

Banque: Qui sont les victimes des mauvais payeurs ?

Article suivant

Emy Capital, exportatateur de technologie marocaine