High-Tech

Adnan Ouassini, PDG de STG Télécom : «Nous avançons bien, en dépit du caractère extrêmement concurrentiel du marché marocain»

Le fabricant de Smartphones vient de boucler sa deuxième année de présence au Royaume. Pour marquer le coup, il a lancé deux nouveaux produits : le STG X2 et le X3. L’occasion d’aborder l’actualité de la marque avec le président-directeur général.


Challenge: Cela fait maintenant 2 ans que STG Telecom s’est installée au Maroc. Quel bilan faites-vous de ces deux années ?  

Adnan Ouassini : Tout à fait, nous sommes présents dans le marché marocain depuis 2 années maintenant et je peux dire avec fierté que nous avançons bien, en dépit du caractère extrêmement concurrentiel du marché marocain. C’est un bilan très positif et le meilleur reste à venir.  

Challenge : Où en-est le projet d’usine marocaine ?

C’est un projet qui nous tient à cœur et que nous comptons réaliser afin de créer les conditions d’un vrai changement de paradigme dans ce secteur d’activité. Nos équipes d’ingénieurs au Maroc et à l’étranger travaillent avec beaucoup d’ardeur et d’enthousiasme depuis plusieurs mois pour que le projet puisse voir le jour en 2021. L’arrivée dans notre tour de table de la holding d’investissement IMC nous réconforte dans cette démarche.

Challenge : Quelles sont les nouveautés de la marque ?

Beaucoup de nouveautés en ce moment effectivement. Nous lançons deux nouveaux Smartphones dans la série X. Je parle du STG X2 et du STG X3, de vrais bijoux technologiques avec des spécifications extraordinaires et plus important encore, un rapport qualité prix imbattable. Nous lançons également le dernier né de la série S, le STG S10. D’autres lignes de produits sont aussi en cours de développement avec encore plus d’innovation. Ce que je peux vous assurer c’est qu’il y’en aura pour tous les goûts et surtout pour tous les budgets.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, samedi 18 avril à 18h

Article suivant

Situation économique au Maroc : ce qui préoccupe la Banque mondiale [Rapport]