Société

Affaire Amendis : Veolia Maroc donne sa version

Amendis sort enfin de son silence. Le Délégataire des services publics de distribution d’électricité, d’eau potable et des services d’assainissement liquide dans la Wilaya de Tanger commente les manifestations qui se sont déroulées dans la ville du Détroit contre « la cherté des factures » Amendis.


 

C’est dans un long communiqué détaillé en 4 points qu’Amendis s’explique.

1-     montant des factures 

Le système de tarification, insiste-t-on, s’applique à l’échelle nationale, et il estarrêté par les communes ». Il tient compte notamment du prix d’achat auprès del’ONEE. Pour ce qui est du montant de la facture, il varie aussi en fonction de laconsommation de chaque client, mesurée au compteur. Chaque mois, 95 % descompteurs sont effectivement relevés par les agents d’Amendis. Pour les 5%restants (compteurs inaccessibles en l’absence du client, etc.) la facturation se fait sur la base d’une estimation étudiée, corrigée dès qu’une relève effective ducompteur intervient.

2-     Compteurs communs

« Pour accroître encore le nombre de compteurs supplémentaires, L’Autorité Délégante vient de consentir, le 21 octobre dernier, un rabais sur la participation financière qu’elle perçoit en ce cas auprès de chaque demandeur ».

Lorsque qu’il n’est pas possible de poser des compteurs supplémentaires, une tarification particulière, fonction du nombre de familles concernées et se traduisant par une baisse du montant facturé, peut être mise en place.L’octroi de 

cette facturation particulière est fait par les autorités locales, sur la base de critères définis par le gouvernement. Une liste de compteurs communs devant désormais être facturés sur la base de ce régime particulier, en lui demandant de l’appliquer avec effet rétroactif, à compter du mois de juillet 2015. Amendis a édité plus de 80 000 factures nouvelles, et annulé les factures correspondantes précédemment émises. Ces factures concernent environ 10 000 clients sur les 540 000 que compte Amendis.

3.    Dialogue

Amendis rappelle qu’elle exerce son activité dans le cadre d’un contrat passé avec les communes, sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur.

Ce plan, tel que présenté par les autorités, porte sur la révision des factures,l’installation des compteurs individuels, les modalités de relève des compteurs, la procédure des coupures pour impayés, l’accueil et la gestion de la clientèle, letraitement des réclamations…

4.    Révision  du contrat  de gestion  déléguée 
Dans les faits, les travaux de la première révision du contrat de Tanger ont été menés avec l’Autorité Délégante et finalisés en juin 2015.

Ces travaux doivent se traduire par la signature d’un avenant au contrat de gestion déléguée, permettant notamment d’adapter la conduite du service public aux attentes de la population. Ce contrat révisé, prévu pour entrer en vigueur au plus tard le 1er juillet 2015, est toujours en attente de sa validation finale par l’ensemble des communes membres de la Wilaya de Tanger, une seule d’entre elles l’ayant fait à ce jour.

 

 
Article précédent

Approbation à la majorité ce lundi de la loi de finances 2016

Article suivant

Trophées de la prévention : 6 entreprises récompensées