Justice

Affaire Badis d’Al Hoceïma : Un an de prison ferme pour Alami et Ghannam

Cinq ans après l’ouverture du procès de l’ex-DG de la CDG et de l’ex-DG de la CGI, pour leur implication dans l’Affaire Badis d’Al Hoceïma, le verdict est tombé : un an de prison ferme pour chacun deux.


La Chambre des crimes financiers (premier degré) de la Cour d’appel de Fès a condamné, mardi, l’ex-directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Anas Houir Alami, et l’ex-DG de la Compagnie générale immobilière (CGI), Mohamed Ali Ghannam, à un an de prison ferme et 5.000 Dh d’amende chacun, pour leur implication dans l’affaire du complexe immobilier Madinat Badis d’Al Hoceïma. La même juridiction a acquitté les vingt-cinq autres individus poursuivis pour ‘’dilapidation de biens publics et escroquerie, faux et usage de faux, constitution de bande criminelle’’.

Le procès, ouvert il y a cinq ans, a été rendu suite à deux années d’enquête.

L’affaire a été déclenchée suite à de nombreuses réclamations faisant état de grandes différences entre les engagements de la CGI, bras immobilier de la CDG, et les biens livrés aux clients dans le cadre de ce complexe, qui s’étend sur 50 hectares.

 
Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Ahmed Reda Chami préconise la mise en place d'une gouvernance territoriale