Industrie

Africa Fertilizer Complex à l’heure de la diplomatie

Un groupe de 45 Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques a visité la nouvelle usine de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) à Jorf Lasfar, « Africa Fertilizer Complex », spécifiquement dédiée aux besoins africains. La délégation des Ambassadeurs, principalement africains, mais aussi européens, asiatiques et sud-américains est venue s’informer des récents développements industriels du groupe OCP, ainsi que les tenants et aboutissants de l’ouverture d’une usine présentée comme spécifiquement dédiée à l’Afrique. La forte demande africaine en fertilisants adaptés aux cultures et aux sols africains a mené l’OCP à construire ce nouveau complexe qui a nécessité un investissement de 5,3 milliards DH. Les Ambassadeurs ont été unanimes pour saluer les retombées sociales majeures, parfois indirectes, qui découlent de l’action de l’OCP en Afrique, prenant pour exemple, sa contribution à l’enrayement de l’exode rurale.


Africa Fertilizer Complex est composé d’une unité de production d’acide sulfurique (1,4 million de tonnes/an), d’une unité de fabrication d’acide phosphorique (450.000 tonnes/an), d’une centrale thermo-électrique de 62 MW, ainsi que d’autres infrastructures pour le stockage des engrais. Cette nouvelle usine produira 1 million de tonnes d’engrais par an. Le principal objectif est d’améliorer la fertilité et la productivité des sols africains à travers une offre de produits technologiques plus adaptés. Des quatre fertilisants généralistes offerts auparavant, l’OCP propose maintenant quelques 42 engrais issus d’une longue recherche. Pour ce faire, l’OCP investit massivement dans la recherche et l’innovation et renforce ses compétences agronomiques au service d’une agriculture durable et de précision. OCP Africa ambitionne aussi de sécuriser la production d’engrais compétitifs à proximité des grands bassins agricoles.

 
Article précédent

Le leader marocain de la distribution de pneumatique passe sous pavillon français

Article suivant

Trois écosystèmes pour les filières des industries mécaniques et métallurgiques