Interview

Mohamed Boudra, président de l’AMPCC : « Africités sera le lieu de rendez-vous de l’Afrique locale avec le monde de l’entreprise »

Evénement phare panafricain organisé par Cités et gouvernements locaux de l’Afrique, qui se tient tous les trois ans dans l’une des cinq régions d’Afrique, le Sommet Africités se tiendra pour la 2ème fois au Maroc. Le président de l’AMPCC, co-organisatrice de ce grand rendez-vous, revient sur les enjeux de ce sommet.  


Challenge : Le Maroc accueille du 20 au 23 novembre pour la 2ème fois, le Sommet Africités à Marrakech. Quelles sont les retombées pour le royaume en accueillant ce grand rendez-vous triennal des villes et des collectivités locales d’Afrique ?

Mohamed Boudra : L’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC) est très fière d’organiser le congrès d’Africités 2018 au Maroc, notamment à Marrakech, sous le Haut Patronage de SM le roi Mohammed VI. Cela, surtout dans un moment où notre pays a fait son retour en force au sein de l’Union Africaine pour construire avec nos frères africains la nouvelle Afrique, celle des citoyens. Aujourd’hui, le futur de notre continent et son évolution se jouent de plus en plus au niveau de ses villes et de ses territoires. En termes de retombées, Marrakech sera une fois de plus, le cœur battant de l’Afrique en mouvement. Elle sera sous les projecteurs des médias marocains, africains et internationaux. Quelques chiffres pour vous donner une idée sur la participation marocaine : 74 institutions et organisations marocaines seront mobilisées, 1000 élus marocains Présidents de Conseils Communaux et de Régions, dont 47 intervenants, 65 Sessions où les acteurs marocains présentent leurs initiatives, …

De quoi sera-t-il question lors de cette 8 ème édition ? Quels sont les enjeux pour les villes et les collectivités locales d’Afrique ?

Cette 8ème édition d’Africités débattra en plusieurs sessions, différentes thématiques qui ont un rapport avec le développement des collectivités locales et régionales en matière de décentralisation et régionalisation. C’est une occasion pour faire connaître les avancées marocaines en matière de régionalisation et le modèle de développement marocain entrepris dans les douze régions marocaines. La mondialisation et l’urbanisation rapide, sont les deux tendances lourdes qui marquent cette évolution. Ces deux tendances ont un impact important sur le développement des sociétés africaines. En retenant pour le Sommet Africités 2018 le thème de la transition vers des villes et des territoires durables, les collectivités territoriales d’Afrique s’inscrivent dans une proposition de rupture. Le Sommet débattra des différentes dimensions de la transition, sans négliger les interactions qu’elles peuvent entretenir entre elles: démographique, écologique, démocratique et politique, économique et sociale, géopolitique, culturelle et communicationnelle.

Challenge : Quelles sont aujourd’hui les opportunités qui s’offrent aux opérateurs économiques et institutionnels marocains sur ce marché des collectivités territoriales d’Afrique ?

Le Salon Africités 2018 abritera des expositions de différents acteurs étatiques et sociétals, ainsi que les opérateurs privés et des bailleurs de fonds venus de tous les continents. Il accueillera plus de 150 exposants. Le salon mettra en relation des exposants de différents secteurs d’activités, avec près de 5000 congressistes et décideurs territoriaux, qui prendront part au Sommet Africités. Ce grand rassemblement d’institutions et d’entreprises sera également une occasion propice pour débattre des problématiques de développement local, partager les expériences et échanger sur les solutions les plus pertinentes, afin de faire les meilleurs choix, et d’optimiser les investissements. Autrement dit, le Salon sera aussi le lieu de rendez-vous de l’Afrique locale avec le monde de l’entreprise. Car, il offrira l’opportunité de mettre en perspective les attentes et demandes d’investissements et d’accès aux services de base des villes et territoires d’Afrique, avec l’offre de produits et services proposés par les entreprises et les autres acteurs, ce qui peut déboucher sur la discussion de contrats d’affaires, de marchés ou de partenariats.

Challenge : Quels sont les profils des visiteurs de ce salon ?

Les visiteurs seront tous ceux qui cherchent à faire sortir l’Afrique de ses crises et assurer un développement durable pour nos villes et régions africaines. C’est ainsi que parmi eux, on peut citer les ministres, les maires et leaders de collectivités territoriales de niveau région et équivalent, les présidents et responsables des collectivités territoriales et des administrations centrales, les opérateurs industriels et économiques, les établissements financiers, les prescripteurs, Agences et organismes de coopération, les ONG, les syndicats, les fédérations et associations employeurs, etc.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Que prévoit le PLF pour améliorer le cadre juridique des affaires ?

Article suivant

Marita Group et Bertone Design s’allient pour un projet de 350 millions d'euros au Maroc