Révolution du Roi et Peuple

Afrique : comprendre le choix stratégique du Maroc

Éclairer ceux qui n’arrivent pas à saisir les choix du Maroc dans ses relations avec les pays de son continent est politiquement très important. SM le Roi a tenu à parler un langage de rigueur concernant l’ancrage de notre pays dans son continent à l’occasion du 64ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple. L’engagement marocain pour servir son continent ne remonte pas à un passé très récent. Les Forces Armées Royales ont fait preuve depuis 1961 de leur capacité à contribuer à la sauvegarde de la paix dans certains pays, comme au Congo, et cette volonté se poursuit actuellement en dépit des pertes humaines. La cause est noble et mérite l’engagement et le sacrifice.


union africaineLes messages portés par le Discours Royal ont permis de clarifier les concepts et de répondre à ceux qui tentent de freiner la dynamique marocaine. Le partenariat dans les champs de la production, de l’investissement, du développement humain et de la solidarité consolide l’action politique et lui donne la crédibilité sur le terrain et non à travers les discours creux. Les Visites Royales dans les pays du continent ont permis de bâtir des liens de confiance et ceux-ci ont été le fruit d’un travail entre les femmes et les hommes des secteurs privés et publics. Les 29 visites effectuées par le Souverain en Afrique ont été aussi des moments de création de ponts pour une meilleure compréhension entre les décideurs politiques et économiques marocains et avec leurs partenaires.

visite Mohammed VIAujourd’hui, il est primordial de lire autrement l’investissement et l’expertise marocains en Afrique. Il ne s’agit pas de dépenser l’argent public en dehors du Maroc, comme certains le pensent à l’extérieur et aussi à l’intérieur de notre pays, mais de faire du partenariat un moyen d’enrichissement des citoyens africains et partant de consolider la paix et la stabilité dans tous les pays du continent. Le retour à l’Union Africaine n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’une stratégie qui vise d’abord à renforcer le travail commun pour un avenir commun des africains. C’est l’esprit du 20 août 1953 qui guide le travail du Maroc et qui a été un exemple pour beaucoup de pays. La dynamique de la diplomatie marocaine a été le seul secteur à être salué par le Discours Royal et ce, pour le travail accompli à travers des actions très professionnelles.

La question de notre unité territoriale a été mise en relief par le Discours Royal. La sagesse marocaine et ses propositions positives ont donné lieu à une série de rapports onusiens qui vont dans le sens de l’évaluation positive de la proposition d’autonomie et de l’importance de la solution politique. Malgré les crises artificiellement orchestrées par les ennemis de notre unité nationale, le Maroc a choisi la voie de la responsabilité et la question d’Al Gagararat a brûlé les mains de ceux qui ont essayé de la déclencher. Un sentiment particulier a été exprimé par SM le Roi Mohammed VI en pensant aux épreuves ayant été traversées par sa famille lors de l’exil à Madagascar. Sa visite dans ce pays lui permis d’apprécier la considération et la chaleur humaine dont sa famille a été entourées durant l’épreuve de l’exil. Le 20 août 1953 est aussi un message aux gestionnaires publics et à la classe politique pour un engagement plus sérieux pour avancer vers plus de prospérité pour le citoyen marocain. Un grand Roi a choisi l’exil pour la liberté des marocains en 1953 et ce sacrifice doit être lu avec beaucoup de responsabilité par ceux qui préfèrent s’exiler en dehors du champ social et des problèmes des citoyens au nom desquels ils croient parler.

 

 

 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Khalid Mechbal, journaliste

Article suivant

La jeunesse fêtée royalement