Transfert d’argent

Afrique : Le Maroc sur le podium grâce à ses MRE

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger représentent 8% des envois de fonds vers l’Afrique.


Bien que s’inscrivant sur une tendance baissière depuis quelques années, les transferts en devises en provenance des MRE constituent toujours une recette providentielle pour le Maroc en y contribuant, par exemple, bon an mal an à plus de la moitié dans la résorption du déficit commercial structurel de la balance des biens et services (hors Voyages). Une position qui fait également du Maroc, selon un récent rapport de la BAD (Banque Africaine du Développement), un des premiers pays africains en la matière en représentant à lui seul plus de 8% des envois de fonds vers le continent noir.

Lire aussi : e-Attijari permet désormais le transfert d’argent vers l’Afrique

En figurant juste derrière l’Égypte et le Nigéria tout en devançant le Ghana et le Kenya, le Maroc fait donc partie du top 5 africain qui s’accapare, en valeur absolue, quelque 76% des 82,8 milliards de dollars des envois de fonds reçus par l’Afrique en 2018. Une prépondérance qui n’étonne pas, sachant que 44% de la migration internationale de l’Afrique vers les pays à haut revenu provient de ces cinq puissances économiques du continent.

Toutefois, si l’on tient compte de la taille de l’économie, le Maroc ne vient qu’au dixième rang africain au regard de l’indicateur Envois de fonds / PIB où il se situe à un peu moins que 6% du PIB et ce, loin derrière bon nombre de pays chez qui ce ratio dépasse la barre de 10% de leur richesse nationale (le Lesotho, la Gambie, le Cap Vert, le Libéria, les Comores et l’Egypte). Ce qui dénote tout de même pour notre pays une meilleure diversification des sources de financement de l’économie, sachant que le Maroc fait partie des meilleurs élèves africains aussi bien en matière d’attractivité pour les Investissements Directs Etrangers (IDE), l’autre composante importante dans le total des apports financiers extérieurs à l’Afrique (lequel est resté inchangé en 2018 en pointant à 205,7 milliards de dollars) que pour ce qui est des recettes générées par le Tourisme (où il se classe respectivement quatrième et troisième à l’échelle du continent). 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Japon premier employeur privé étranger au Maroc

Article suivant

Logintek Settat : Zinafrik investit 2,3 milliards de DH