IDE

Afrique : Le Maroc toujours au Top 3 de l’attractivité

Ernst & Young (EY) dévoile les résultats de la nouvelle édition de son baromètre dédié à l’Attractivité de l’Afrique.


Le célèbre cabinet international d’audit et de conseil a publié récemment son Indice d’attractivité en Afrique. Aussi, dans ce bilan des Investissements Directs Etrangers (IDE) reçus durant l’année 2018 par le continent noir, le Maroc arrive à la deuxième position ex-aequo avec l’Afrique du Sud et un flux brut des IDE de 5 milliards de dollars chacun (soit près de 50 milliards de DH), derrière l’Egypte qui revendique un total IDE de 10 milliards de dollars (près de 96 milliards de DH).

Certes, cela représente une légère reculade par rapport à l’édition précédente où il s’était hissé à la tête du classement, devançant le Kenya et l’Afrique du Sud, mais le Royaume a réalisé une avancée notoire (en doublant pratiquement les flux drainés l’année dernière) et en préservant, au passage, sa place au podium derrière le pays des pharaons qui continue de cueillir les fruits des réformes mises en place au cours des dernières années et destinées à améliorer le climat des affaires et à renforcer la compétitivité du pays nouveau, dont notamment un nouveau code d’investissement adopté en 2016.

De manière globale, les IDE vers l’Afrique sont restés stables par rapport à 2017, avec 710 projets menés sur l’année 2018 (contre 655 en 2017). Ils ont permis la création de 117.000 postes et ont attiré un montant en capital de 75,5 milliards de dollars en 2018.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui

Article suivant

Le secteur opère sa montée en puissance