Entrepreneuriat

Afriquia transforme les idées en entreprises

Une semaine après le discours royal qui a appelé le secteur privé à s’engager dans le développement de l’entrepreneuriat, Afriquia a pris l’initiative à travers le lancement d’un vaste programme de soutien aux jeunes porteurs de projets de création d’entreprises.


Deux nouvelles initiatives, « 1000 fikra » et « 50 sprints », ont été lancées, mercredi soir à Casablanca, à l’initiative de la société marocaine de distribution de carburants, Afriquia, pour développer l’entrepreneuriat. Programme de développement, de formation, d’accompagnement et de financement, « 1000 Fikra » vise à convertir 1.000 idées en 1.000 entreprises. Fort d’une première phase pilote, qui a vu l’émergence de 30 projets très prometteurs, ce programme, qui sera dispensé dans les 12 régions du Royaume, est gratuit et ouvert à tout marocain porteur d’une idée d’entreprenariat viable, sans condition de diplôme ou d’expérience.

« Dans le cadre de notre politique RSE (Responsabilité sociale de l’entreprise), nous avons mis en place le programme 1000 fikra en faveur des jeunes porteurs d’idées et de projets », a souligné, à cette occasion, le directeur général d’Afriquia, Said El Baghdadi, faisant savoir que la société a également créé une fondation portant le nom de « Maak » pour assurer le pilotage et le suivi dudit programme.

De plus, a-t-il poursuivi, Afriquia et « Maak » se sont associées à trois partenaires spécialisés dans le domaine de l’entreprenariat et de l’incubation, à savoir « PopUp Business School », institution anglaise nouvelle génération réputée internationalement pour sa méthode innovante et performante d’encouragement à la création d’entreprise, ainsi que deux incubateurs marocains, Bidaya et MCISE (Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship). Et de préciser que ce programme donne accès à un boot camp de près de deux semaines, à une incubation de quatre mois, aux espaces de travail et au financement.

مؤتمر الإعلان على برنامج 1000 فكرة

من شحال هادي و نتا كاتحلم باش دير مشروع، ولكن ترددتي حيث ماعندك لا راس المال لا ديبلوم ولا معارف ؟دابا يمكن ليك تكتاشف كيفاش يمكن دير مشروع غير من الفكرة ديالك !أجيو تعرفوا على برنامج 1000 فكرة عبر هذا البث المباشر.

Publiée par 1000 Fikra sur Mercredi 16 octobre 2019

Ainsi, durant une quinzaine de jours, « 1000 Fikra » forme les porteurs d’idées aux fondamentaux de l’entrepreneuriat au travers d’une méthode originale inspirée de la méthode « PopUp Business School » qui a fait ses preuves à l’international et a été adaptée au contexte marocain. Grâce aux différents ateliers, les porteurs d’idées seront capables de prendre confiance en eux, acquérir l’état d’esprit d’un entrepreneur, lancer leur activité rapidement et de transformer leur idée en activités génératrices de chiffre d’affaires.

Après le boot camp, les jeunes entrepreneurs seront encadrés par Bidaya ou MCISE et bénéficieront d’un suivi individualisé, de workshops ciblés collectifs et individuels et de séances de mentorat, outre l’accès à un network d’experts et à une communauté d’entrepreneurs. Tout au long de leurs quatre mois d’incubation, les Oasis Cafés des stations- service Afriquia seront à la disposition des porteurs de projets. Les entrepreneurs pourront en effet bénéficier gratuitement, et sans limitation de temps, de cet espace pour travailler ou rencontrer des partenaires d’affaires. Au terme de cette phase, les jeunes entrepreneurs bénéficieront d’un financement sous forme de subventions et de prêts d’honneur à hauteur de 200.000 dirhams.

S’agissant de « 50 Sprints », il est un programme d’accélération destiné aux startups marocaines portant des projets innovants à fort potentiel de développement aux niveaux national et international et qui sont en phase de croissance.

A cet effet, Afriquia s’associe à l’incubateur HEC en vue de garantir un accompagnement à ces jeunes dans le déploiement de leurs activités. Ainsi, les startups sélectionnées bénéficieront d’une incubation de 3 mois, au sein de la prestigieuse Station F, le plus grand campus de startups au monde, où elles auront accès à un accompagnement sous forme de coaching et de mentoring ainsi que de mises en relation avec des professionnels de leurs secteurs d’activité.

Ils auront également accès à un financement et seront accompagnés pour leurs levées de fonds. L’appel à projets pour « 50 Sprints » sera ouvert dans les prochaines semaines.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Miriem Bensalah-Chaqroun nommée membre de la GSID

Article suivant

CGEM : la date du prochain Conseil d’administration connue