Banques

Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles

Le groupe bancaire part à la rencontre des fédérations interprofessionnelles de l’agriculture à travers une nouvelle initiative. Il s’agit d’un cycle de rencontres d’échange et de partage, dont l’objectif est de recenser les besoins des professionnels afin de mieux les servir.  


Le groupe bancaire réaffirme son engagement en faveur du secteur agricole et de ses professionnels. Ainsi, dans le cadre de son approche participative et de son accompagnement constant aux acteurs de l’écosystème agricole et face à la conjoncture que traverse le pays, le groupe Crédit Agricole du Maroc, lance un cycle de rencontres, d’échange et de partage avec les différentes fédérations interprofessionnelles de l’agriculture. L’objectif, est d’être à l’écoute de leurs besoins pour adapter au mieux ses offres aux problématiques spécifiques à chaque filière. Dans ce sens, la banque a tenu, le 24 novembre, la première réunion s’inscrivant dans ce cadre avec Maroc Citrus, la Fédération Interprofessionnelle du Secteur des Agrumes.

Lire aussi| Les vraies raisons de l’introduction en bourse de Aradei Capital

Cette rencontre a notamment permis de faire le point sur les différents sujets relatifs à la filière, ses spécificités, ses atouts et contraintes ainsi que le bilan des trois dernières campagnes. Elle a aussi été l’occasion de recenser les attentes des opérateurs de la filière agrumicole en matière d’accompagnement financier. « Le CAM a réaffirmé, à cette occasion, l’importance de cette filière qui mérite tout le soutien nécessaire au vu de son impact économique et social à l’échelle nationale et pour les régions du Souss, de l’Oriental et du Centre en particulier », a souligné le groupe bancaire. On apprend que les participants à cette rencontre ont partagé le constat de la bonne viabilité de cette filière, qui contribue aux chiffres de l’export national, et qu’il a également été acté qu’un effort important de restructuration et d’investissements doit être réalisé pour maintenir et renforcer la qualité des produits et leur compétitivité.

Lire aussi| ANAM : trois cliniques suspendues à cause du Covid-19

Notons que ce plan sectoriel, qui est réalisé sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et en concertation avec les opérateurs, recevra tout le soutien financier nécessaire de la part du Crédit Agricole du Maroc. « A l’issue de la rencontre, il a été convenu de mettre en place un cadre institutionnel impliquant l’ensemble des parties prenantes : MAPMDREF – Maroc Citrus – CAM – COMADER, afin de déployer des mesures de soutien spécifiques à la filière des agrumes et un dispositif d’accompagnement personnalisé par opérateur au cas par cas », a conclu le groupe Crédit Agricole du Maroc.

 
Article précédent

Ahmed Noureddine : «L’offensive de Guerguarat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»

Article suivant

Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d’Arval Maroc