Commerce extérieur

Agrumes : Le Maroc pourrait bénéficier de la crise russo-turque

Après son boycott des produits agricoles turcs, la Russie veut se tourner vers le marché des agrumes marocains pour s’approvisionner. 


La Russie pourrait remplacer l’importation des agrumes turcs par celle du Maroc selon l’Agence Ecofin.  Cette décision devrait faire gagner au Maroc des parts de marchés sur le marché russe.

Toutefois, le Maroc reste prudent face à cette opportunité en raison  de la nature du marché russe qui applique le principe de la consignation. « Dans ce système où les prix ne sont connus qu’en fin de saison, le Maroc risque de voir les prix s’écrouler si Moscou venait à changer sa posture actuelle », rapporte Ecofin.

Rappelons, à ce titre, le volume des échanges commerciaux bilatéraux dépasse actuellement les 2 milliards de dollars, faisant du Maroc le second partenaire commercial de la Russie en Afrique, après l’Egypte. Les agrumes et les primeurs représentent l’essentiel des exportations marocaines vers la Russie.

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

COP21 : Discours de SM le Roi Mohammed VI prononcé par SAR le Prince Moulay Rachid « C'est en Afrique, continent de l'avenir que se jouera l'avenir de notre planète »

Article suivant

Le Fairmont Hotels & Resorts s’installe à Rabat