Portrait

Ahmed Ouahab veut positionner JobRouter en leader sur le marché marocain

Après des études supérieures en Allemagne, il y débute sa carrière. En 2012, Ahmed Ouahab est nommé directeur général pour la région EMEA de la société allemande JobRouter. Aujourd’hui, son ambition est de renforcer le positionnement du groupe allemand sur le marché marocain, mais aussi en Afrique subsaharienne.


Il est à la tête de JobRouter Maroc depuis 2014, année à laquelle JobRouter AG a implanté sa filiale au Maroc. Mais il occupait, depuis 2012, déjà la fonction de directeur général pour la région EMEA de cette entreprise allemande présente sur le marché européen depuis plus de 10 ans. Au Maroc, Ahmed Ouahab est en train de positionner Jobrouter comme un des acteurs les plus importants du marché.

L’entreprise offre non seulement la possibilité de concevoir et de visualiser n’importe quel processus métier, aussi complexe soit-il, mais aussi, de gérer de façon complètement autonome l’ensemble des process de l’entreprise. «JobRouter permet ainsi de respecter précisément les règles internes de gestion et de garantir la bonne exécution des processus. Il arrive souvent que les processus métiers soient déconnectés des systèmes informatiques existants dans l’entreprise ou requièrent des données de plusieurs systèmes informatiques. Dans ce cas, le système de gestion du workflow JobRouter offre une réponse optimale à ces problématiques, dans la mesure où il est capable de s’intégrer à n’importe quel environnement système et de relier tous les composants à travers toutes les applications. En effet, JobRouter dispose de connecteurs officiels Sage, SAP, SharePoint, Microsoft Office, Oracle… », explique Ahmed Ouahab.

La filiale marocaine de l’éditeur allemand compte déjà plusieurs grands groupes et entreprises de la place dans ses clients. En février 2018, Sofrecom, filiale du groupe Orange, a ainsi signé un partenariat avec Jobrouter Maroc en vue de fournir et d’implémenter une solution adéquate aux besoins de ses  clients en matière de digitalisation des processus et d’amélioration des outils de travail. L’entreprise dirigée par Ahmed Ouahab vise plusieurs secteurs de l’aéronautique à l’automobile, en passant par l’agroalimentaire, le secteur cosmétique, l’électronique, les matériaux…

Accompagner les entreprises dans l’innovation

L’objectif est d’accompagner les structures dans leurs programmes de transformation digitale. Pour Ahmed Ouahab, cette transformation digitale est substantielle pour l’entreprise, et passe par trois axes : l’utilisation des technologies disponibles et à venir, l’optimisation des processus de gestion et l´organisation de l’entreprise.

« Grâce à la digitalisation, on peut pratiquer l’innovation au niveau des processus. Concrètement, cela veut dire augmenter sa productivité et optimiser sa production grâce à la numérisation des procédés. Objets connectés, imprimantes 3D, senseurs intelligents pour les machines, exploitation des données issues de la big data. Toutes ces techniques font partie des ingrédients indispensables », soutient le DG de JobRouter.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui au Maroc, nous n’avons pas constaté un grand besoin en digitalisation. Seuls les grands groupes se sentent concernés. Les uns sont conscients de l’urgence de la situation, mais ne réagissent pas, alors que les autres ont carrément anticipé le changement qui est en train de s’opérer. JobRouter se donne la mission de sensibiliser ceux qui hésitent encore, à travers des événements, l’organisation de séminaires, pour un retour d’expérience, parce que la transition numérique est imminente et elle se fera avec ou sans eux. Le rôle de JobRouter consiste à les sensibiliser dans ce sens, en présentant la situation réelle du marché marocain, et en proposant des solutions innovantes qui répondent au besoin local. Ainsi, JobRouter Maroc essaie de faire le pont entre l’industrie 4.0 déjà enclenchée en Europe et les prémices de cette transition qui commence à s’opérer en Afrique».

Et justement le marché subsaharien intéresse fortement JobRouter AG. Dans ce sens, la filiale marocaine entend développer des offres pour ce marché à fort potentiel, en boostant la formation par l’alternance.

Expériences enrichissantes en Allemagne

Et pour réussir ce défi, JobRouter compte profiter du positionnement stratégique du Maroc, qui est aujourd’hui un hub et une porte d’entrée sur le continent. « Notre ambition est de renforcer et d’accélérer le processus de la digitalisation en accompagnant des entreprises marocaines et africaines», précise le patron de JobRouter Maroc.

Ahmed Ouahab est né à Marrakech le 20 septembre 1974. Après son BAC (Sciences ex.), il obtient un DEUG à l’Université de Mohammedia, avant de s’envoler en 1997 pour l’Allemagne, afin d’y poursuivre ses études pour obtenir un Diplôme en Economie d´informatique & Marketing international. Il obtient ensuite un diplôme d’Ingénieur d’Etat de l’Université d’Informatique et d’Analyse des Systèmes de Dortmund (de 2004 à 2009).

Après ses études, il débute sa carrière dans le pays d’Angela Merkel. De 2010 à 2011, il devient Consultant / Chef de Projet pour la société Ifa Systems AG à Cologne. Par la suite, de 2011 à 2012, il occupe le poste de IT- Sales Directeur au sein de l’entreprise EDV-Partner GmbH à Hambourg. Dans la même année, il est nommé directeur général de JobRouter pour le Maroc et la région EMEA. 

Bio Express :

1974 : Naissance à Marrakech
2009 : Obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat de l’Université d’Informatique et d’Analyse des Systèmes de Dortmund
2011 : Consultant / Chef de Projet pour la société Ifa Systems AG à Cologne
2012 : Directeur général JobRouter EMEA

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Crise du PAM ou crise de la politique ?

Article suivant

Samsung Galaxy A9 : offensive sur la caméra