Interview

Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c’est la pérennité du secteur qui est aujourd’hui en jeu »

Alors que la billetterie en ligne a commencé à trouver une place au Maroc, l’annulation des manifestations culturelles et sportives liée à la crise sanitaire du Covid-19 a impacté le secteur. Ahmed Tawfik Moulnakhla, fondateur et directeur général de Guichet.com, nous en parle.


Challenge : Le secteur commençait à peine à démarrer que le coronavirus a coupé son élan. Comment vivez-vous cette situation de crise? 

Ahmed Tawfik Moulnakhla : On ne le dira jamais assez ! Partout dans le monde, la culture, le sport, l’événementiel… bref le divertissement est la première industrie à subir lourdement les conséquences de la crise Covid-19. Au Maroc, c’est la pérennité du secteur qui est aujourd’hui en jeu. Étant une plateforme jeune et agile, Guichet.com a fait preuve de résilience face à cette crise inédite grâce à l’investissement dans de nouveaux créneaux et la mobilisation de ses équipes.

Lire aussi|Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi

Challenge : À combien estimez-vous les pertes ?

A.T.M : Les pertes sont lourdes pour toutes les parties prenantes. A ce stade, nous ne disposons pas de chiffres fiables pour évaluer l’impact. Il est temps d’ailleurs de construire une data sectorielle de l’événementiel avec l’appui de l’ensemble des acteurs. Guichet.com maintient son plan de développement pour consolider sa place de leader de la billetterie intelligente au Maroc.

Lire aussi|La CGEM explique ses propositions pour la Loi de finances 2021

Challenge : Est-ce que vous avez un plan de sortie de crise ?

A.T.M : Cette crise est un sacré test pour la solidité et la pérennité de notre modèle. Guichet.com est une jeune plateforme. Sa force de frappe est l’agilité. Nous avons saisi l’opportunité de cette crise pour avancer rapidement sur nos différents chantiers internes, notamment le développement de nouveaux services sur notre plateforme et la montée en compétences de nos équipes.

 
Article précédent

Groupe OCP : une solide résilience qui se confirme

Article suivant

Maroc : croissance économique prévue à 4,8% en 2021